ONG Tunisie

Médecins du Monde – Dokters van de Wereld recrute un Consultant Capitalisation

Médecins du Monde – Dokters van de Wereld recrute un Consultant Capitalisation

Entreprise/Structure: Médecins du Monde – Dokters van de Wereld
Ville, Pays: Tunisie
Niveau d’études minimum réquis: Non précisé
Expériences professionnelles demandées: Non précisé
Date limite de dépôt de dossier: 12-07-2017
Email de réception des candidatures : recrut.mdm.tunisie@gmail.com

Détails de l’offre:

Appel d’offre Consultant Capitalisation
Détails
Organisation: Médecins du Monde – Dokters van de Wereld
Site: https://www.medecinsdumonde.be/vacatures/appel-d%E2%80%99offre-consultante-capitalisation
Date limite de candidature: 12/07/2017
Type d’offre: Autre
Volume de travail: Autre
Fonction: Expertise/recherche
Lieu de l’emploi: Tunis
Pays: Tunisia
Description
Dans le cadre d’un projet de «  démocratisation des soins et des services de santé pour les populations tunisiennes de deux  régions socio économiquement défavorisées » en faveur des populations de la région de Gafsa et de Sidi Bouzid en TUNISIE financé par la coopération Belge, Médecins du Monde Belgique cherche un Expert en capitalisation de l’approche participative en santé.
Vous êtes invités à présenter une proposition selon les modalités décrites dans les termes de références ci-joints.
Contexte
Depuis 2013, et sur une durée de 4 ans, Médecins du Monde Belgique a mis en place une approche participative impliquant la société civile en lui donnant un espace et du pouvoir pour devenir une force de proposition dans les conceptions et les mises en œuvre des politiques de santé. En 2017 et 2018, Médecins du Monde Belgique souhaiterait capitaliser les deux expériences, les décrire, mais aussi les comparer, et concevoir un manuel pour une approche participative en santé. Le manuel aura pour objectif d’être un outil pour l’implémentation d’une telle approche dans d’autres contextes.
Brève présentation du projet et de sa méthodologie d’intervention
Le projet d’approche participative se concentre en priorité sur la qualité des soins materno-infantiles et l’offre de soins Gynéco-obstétrique d’une part, la réorganisation des soins de santé dans leur ensemble dans la région de Gafsa et de Sidi Bouzid d’autre part. L’objectif in fine de ce projet est d’améliorer le management et la gouvernance au niveau de la santé dans la région de Gafsa  et de Sidi Bouzid. Ces objectifs peuvent dans l’approche utilisée par les projets, être atteints grâce à la mise en place d’une plateforme et d’un budget participatif.
Le projet de Médecins du Monde est un projet innovant. Le contexte révolutionnaire de la Tunisie offre aux acteurs en présence une opportunité de changement dans différents secteurs ; dont celui de la santé. Médecins du Monde par son appui technique et financier joue un rôle de catalyseur au changement dans le domaine de la santé. Ce programme a pour ambition d’être un projet pilote pouvant initier des démarches similaires dans d’autres régions de Tunisie.
Méthodologie d’intervention à capitaliser
La METHODE clé utilisée pour ce projet est, comme évoqué ci-dessus, la méthode participative qui a vocation à rassembler les acteurs de la société civile, des services de santé, les décideurs locaux et des experts. Elle consiste à stimuler les interrelations (débats, partenariats, …) entre les acteurs et entre les structures de soins afin de les aider à définir et à mettre en œuvre des améliorations de la qualité
et de l’accessibilité des services de santé. Les réponses locales qui émergent de cette dynamique correspondent à des actions que les acteurs locaux prennent par elles-mêmes pour répondre à une préoccupation déterminée, en utilisant avant tout leurs propres ressources. Si les services de santé détiennent les moyens nécessaires pour progresser, les personnes, les familles et les communautés détiennent la clé pour améliorer de manière durable la santé (notamment via des changements de comportement). C’est donc toute la chaine, allant du citoyen au décideur politique, qui doit être impliquée dans un processus visant l’amélioration de la santé.
Responsabilités du consultant
L’objectif de la consultance est de produire un manuel sur l’approche participative pour la planification dans le domaine de la santé qui aide à poursuivre la démarche à Gafsa et à appliquer cette méthode dans d’autres contextes/pays différents. Le manuel sera également un outil de capitalisation sur le processus et la méthode utilisés par MdM, comprenant aussi les leçons apprises, les bonnes pratiques et les recommandations sur l’ensemble des expériences menées en Tunisie. Une fois le manuel édité, l’objectif de la consultance est de communiquer autour de l’expérience et du manuel et de participer à sa restitution.
Les objectifs spécifiques seront de :
Identifier et examiner les expériences de capitalisation de l’approche participative entre autorités et société civile existantes et documentées et plus particulièrement dans le domaine de la santé et dans un objectif de planification participative.
Participer à partager nos résultats avec d’autres acteurs à travers la publication, la diffusion et la restitution de l’expérience. Un résumé power-point du contenu du manuel sera produit.
Expliquer clairement les méthodes d’intervention ainsi que les outils
Analyser et modéliser l’expérience et les savoirs-faire acquis par Médecins du Monde en matière d’approche participative pour la planification sanitaire à Gafsa et à Sidi Bouzid de 2013 à 2017.
Elaborer un manuel de l’approche participative pour la planification en santé reproductible dans d’autres contextes.
Le consultant aura pour principales tâches de répondre aux questions suivantes :
Qu’est ce qui a été effectué ?
Comment ces activités ont-elles été menées ?
Pourquoi ces choix ?
Quelles sont les leçons apprises ?
Quelles sont les bonnes pratiques ?
Quelles recommandations avons-nous pour les interventions futures ?
Productions attendues
A.      Note de cadrage
La note de cadrage de la mission présente la méthodologie et le plan de travail proposés ainsi que les outils utilisés pour la capitalisation (questionnaires, guides d’entretien). Cette note  est soumise aux commentaires d’un comité de MdM .
Elle devra cependant comporter à minima :
Revue préliminaire de la littérature
Lecture des documents pertinents qui ont été produits durant les mise en place des expériences
Séances de briefing avec le staff de MdM
Conception de guide de discussion et d’observation
Observations directes
Entretiens ou ateliers avec les parties prenantes
Rédaction du manuel et partage des résultats.
B.      Résultats préliminaires et recommandations
Cette restitution initiale peut se faire sous la forme d’un rapport préliminaire qui peut servir de base à la restitution en équipe et à la discussion. Ces résultats préliminaires sont ensuite envoyés au comité de pilotage pour avis.
C.      Rapport Final
Le rapport final sera sous un seul format en version externe à publier.
Un rapport final provisoire est produit à l’issue de la phase de terrain. MdM dispose ensuite de trois semaines à compter de la réception du rapport provisoire pour émettre ses commentaires et observations.
D.      Restitution orale
Deux restitutions sont envisagées dont une à Tunis et une à Bruxelles. Le support de la restitution sera une présentation PPT.
E.       Autres
Une publication est envisagée, des photos d’illustration seront utiles à prendre durant la phase de terrain.
La langue du manuel et des rapports est le français.
En fonction du temps disponible, une traduction vers l’arabe est envisageable.
Planning / chronogramme envisagé
L’étude est prévue pour durer 60 jours ouvrables.
Date de Démarrage probable : 1er Septembre 2017 (à discuter avec le consultant)
Le délai maximum de remise du rapport final est le 31 décembre 2017
Les 60 jours de mission seront répartis comme suit :
Phase de préparation (revue des documents et briefings) : 15 jours
Phase de terrain (recueil des données et analyse) : 20 jours
Phase de rédaction du rapport final provisoire : 15 jours
Phase de Finalisation : 7 jours
Restitution : 3 jours
Le nombre de jours est mis à titre indicatif et peut être rediscuté avec le consultant.
Le planning indicatif est susceptible de modifications à tout moment en fonction de l’évolution du contexte et notamment de la sécurité.
Dossier de candidature
Le consultant sera recruté sur la base des dossiers technique et financier constitués comme suit :
Les consultants invités à soumissionner devront fournir les éléments suivants à l’adresse email: « recrut.mdm.tunisie@gmail.com  » en précisant en objet « Tunisie/Gafsa Capitalisation »
Proposition technique incluant :
La compréhension des termes de référence
l’approche technique développée et la méthodologie détaillée, (collecte des informations sur le terrain, outils et étapes à suivre etc.) ;
le curriculum vitae détaillé
Les expériences dans le domaine de la consultance et les structures de référence
les références de 2 travaux similaires antérieurs
le calendrier prévisionnel d’intervention ainsi qu’une estimation des charges hommes/jour
Proposition financière incluant :
Le budget global en TTC intégrant la répartition budgétaire des honoraires. Les frais de vie, et de transports sont à la charge de Médecins du Monde.
Pour tout renseignement concernant cet appel d’offres, vous pouvez contacter :
Dr Leila Garbouj au 00216 22 286 563 ou par email à l’adresse : CG.Tunisie@medecinsdumonde.be
Date finale de réception des dossiers de candidature : 12/07/2017 24h00 heure de Tunis.
Profil recherché
COMPETENCES REQUISES POUR MENER LA MISSION
L’appel d’offre est ouvert à toute personne physique, organisation gouvernementale ou organisation non gouvernementale, centre de recherche ou université disposant d’une expertise dans la réalisation d’un processus de capitalisation, pour peu qu’une expertise dans les domaines suivants soit prouvée :
Expérience similaire dans ce type d’exercice ou en évaluation des projets ;
Expérience professionnelle avec des ONG
Avoir une expérience prouvée dans le domaine de capitalisation et transfert de connaissances et l’élaboration d’un dispositif de suivi & évaluation
Très bonne connaissance du contexte socioculturel de la Tunisie ;
Forte capacité d’analyse et de synthèse ;
Profil en santé publique ou sociologie ou anthropologie ou sciences politiques
Expérience dans le domaine de l’approche participative ;
Parfaite maîtrise du français. L’arabe est un plus.

Commentaire

Laisser un Commentaire