afrique ONG Tchad

INTERSOS recrute 01 Chef de Projet Protection Chad

INTERSOS recrute 01 Chef de Projet Protection

INTERSOS –

Goré, N’Djaména, Chad
Chef de Projet Protection UNICEF – Tchad
Détails de l’annonce
Organisation : INTERSOS – Organizzazione Umanitaria Onlus
Lieu de l’emploi : Goré avec des missions sporadiques sur N’Djaména / Chad
Type d’emploi : Contrat à durée déterminée
Type de contrat : Temps plein
Fonction : Gestion de projet
Date limite : 16/05/2019
Profile
Education
Diplôme universitaire supérieur en Droit, Sciences Politiques, Sciences sociales, Psychologie, Sciences humaines ou autre domaine pertinent.
Un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications académiques et d’expérience peut être accepté au lieu du diplôme universitaire supérieur.
Expérience Professionnelle
Minimum 4 ans d’expérience dans la gestion de projets dans le secteur humanitaire. Excellente compétence professionnelle dans le secteur de Protection. Connaissance du bailleur UNICEF.
Exigences professionnelles
Compétences en gestion et leadership dans des interventions de réponse humanitaire;
Bonne capacité de rédaction des propositions de projets et des rapports en conformité avec les normes requises par INTERSOS et les bailleurs;
Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression;
Grande capacité de communication, écrite et orale, et à entretenir des relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail;
Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome;
Connaissance des procédures et des lignes guides UNICEF;
Précédentes expériences en Afrique (souhaitable).
Langues
Français courants (parlé, lu, écrit);
Bonne connaissance de l’anglais et/ou italien (souhaitable)
Qualités requises
Esprit d’adaptation à des conditions de vie simples, à un climat tropical et à des contraints de sécurité
Sens de l’organisation, de la gestion et de la planification;
Excellent sens relationnel, diplomatie et approche partenariale
Flexibilité et capacité de travail dans un contexte difficile, sous pression et dans un milieu souvent inconfortable;
Capacité de communication et de travail en équipe et dans un contexte multiculturel;
Aptitude à travailler dans un environnement de sécurité très volatile et dans des conditions de vie basique;
Respect des valeurs/mission INTERSOS.
Pour en savoir plus et pour postuler à cette offre d’emploi, suivre ce lien :
En cas de problèmes avec la plate-forme INTERSOS, les candidats qualifiés sont priés d’envoyer leur CV ainsi qu’une lettre de motivation à: recruitment@intersos.org. Comme objet du message, veuillez indiquer «SR-31-1023 – Chef de Projet Protection UNICEF – Tchad».
Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins deux références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.
Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.
Description
Termes de référence
Intitulé du poste: Chef de Projet Protection UNICEF
Code : 31-1023
Pays : Tchad
Lieu d’affectation: Goré avec des missions sporadiques sur N’Djaména
Date de prise de fonction: 01/06/2019
Durée du contrat: 8 mois
Sous la supervision de: Chef de Mission
Supervision directe de: 23 personnels nationaux
Personnes à charge: non
Contexte général du projet
Le sud du Tchad reste profondément affecté par l’impact de la crise centrafricaine, avec environ 42 576 retournés tchadiens et 96 463 réfugiés centrafricains ayant besoin d’une aide d’urgence et du renforcement de leurs moyens de subsistance. Parmi ces réfugiés, ayant fui la RCA en plusieurs vagues depuis 2003, 21 587 sont arrivés au Tchad depuis fin décembre 2017 et se sont installés, pour la plupart, dans les villages d’accueil. Les premiers afflux de retournés tchadiens de la République Centrafricaine (RCA) sont arrivés en décembre 2013, avec plus de 100 000 personnes au sud du Tchad.
Ces afflux de populations continuent d’engendrer une pression accrue sur les ressources et les services de base (eau, éducation, santé), fragilisant ainsi les conditions de vie et les moyens de subsistance des communautés hôtes déjà vulnérables. Les perspectives de retour sont faibles du fait de l’insécurité persistante en RCA, notamment dans le nord-ouest du pays, où de nouvelles exactions pourraient entraîner de nouveaux déplacements de populations vers le Tchad.
Les populations déplacées ont besoin d’une aide d’urgence multisectorielle et de solutions durables pour faciliter leur intégration et autosuffisance, y compris à travers l’accès à la documentation civile pour les retournés tchadiens. Les communautés locales vulnérables ont également besoin d’appui et de renforcement de leurs moyens de subsistance pour faire face à l’insécurité alimentaire.
D’après HNO 2019, l’action humanitaire doit prendre en compte la protection des populations vulnérables et le renforcement de la redevabilité envers les populations affectées, Trois objectifs spécifiques ont été élaborés pour le secteur de la protection, notamment :
Mettre en place ou renforcer des mécanismes de protection en faveur des personnes affectées, notamment les femmes, les enfants et les autres groupes vulnérables, et renforcer le plaidoyer pour l’accès à la protection,
Promouvoir et renforcer la participation des populations affectées et la redevabilité des acteurs humanitaires envers les populations affectées,
Appuyer les acteurs nationaux (Gouvernement et Société Civile) dans la promotion d’un environnement propice au bien-être et à la protection des populations.
Dans ce cadre, l’UNICEF a signé un PCA avec INTERSOS afin de mettre en œuvre un projet au Sud du Tchad (GORE) en faveur des enfants affectés par la crise centrafricaine « Renforcement de la réponse de protection de l’enfance pour les enfants affectés par la crise centrafricaine ». A travers cette collaboration, INTERSOS mettra les moyens et les efforts pour le respect des droits fondamentaux des enfants à travers une approche communautaire d’autoprotection, de suivi rapproché des situations de protection, la recherche de solutions aux problèmes identifiés et le référencement pour une prise en charge holistique des cas. Un appui sera apporté aux autorités locales pour renforcer le système de collecte d’information sur les personnes affectées par les mouvements de population et l’acquisition de la documentation juridique appropriée pour les réfugiés et les retournés dans les perspectives de solutions durables. Les résultats escomptés visés par le présent projet sont définis dans l’annexe B du document de programme :
2800 filles et garçons bénéficient d’un appui psychosocial renforcé à travers la mise en place de 6 EAE offrant des activités récréatives et ludiques;
50 acteurs de protection ont des capacités davantage accrues sur l’Identification, la Documentation, la Recherche et la Réunification familiale des ENA/ES ;
450 enfants extrêmement vulnérables sont enregistrés à l’état civil afin de permettre leur accès aux services sociaux de base ;
2 400 enfants et ménages retournés/réfugiés/communautés hôtes bénéficient des messages et des actions de protection de l’enfant et de sauvetage de vie liés à la situation des pratiques de survie néfastes observées dans les sites.
Objectif général de la position
Le Chef de Projet est responsable de la coordination, implémentation et le suivi des activités dans la zone citées ci-haut d’intervention.
Il/elle sera en charge de garantir la planification cohérente de la mise en œuvre des activités du projet, tout en respectant le planning opérationnel définit en lien avec la Coordination de la mission.
Principales responsabilités et tâches
Coordination du Projet :
Élaborer une planification objective et ponctuelle des activités du projet, en collaboration avec la Coordination de la mission et l’ensemble de son équipe;
Garantir la gestion opérationnelle, financière et programmatique en collaboration avec les membres de l’équipe;
Assurer la coordination avec les partenaires et partie prenante (acteurs humanitaires, autorités administratives), avec les représentants des bailleurs et autres acteurs présents sur le terrain;
Assurer la coordination du projet en collaboration avec les membres de l’équipe à travers le monitoring des activités commun;
Assurer le respect du plan de travail et proposer les réajustements si nécessaire;
Assurer le suivi et évaluation des activités à travers l’élaboration et actualisation des outils de monitorage en lien avec la Coordination de mission;
Assurer la soumission mensuelle de rapports d’activités à la Coordination de la mission;
Formuler les rapports narratifs et financiers à soumettre à ECHO;
Contribuer à la mise à jour mensuelle des 5W à partager avec le cluster;
Assurer la soumission dans les délais du rapport mensuel d’activité interne à l’organisation y inclus l’outil de suivi PAT;
Assurer une ligne de communication adéquate (interne et externe) en coordination avec la Coordination de la mission et les autres chefs de projet;
Rapporter de manière rapide et précise toute difficulté rencontrée dans la mise en place du projet à la Coordination de la mission et contribuer à l’identification de solutions;
Participer aux réunions de coordination sectorielle au niveau terrain;
Contribuer à la gestion de la sécurité selon les approches établies et les outils en utilisation dans la mission.
Gestion administrative du projet:
Assurer une gestion appropriée des fonds du projet (mettre à jour la planification financière du projet sur base mensuelle, chaque mois;
Assurer le suivi des dépenses du projet en collaboration avec l’administration (projet et Pays);
Proposer des réajustements budgétaires à l’administration (projet et Pays) en cas de nécessité, etc.;
Assurer la liaison avec l’équipe logistique pour les achats du projet, afin de garantir une correcte application des procédures d’achat de INTERSOS et du bailleur.
Gestion des Ressources Humaines :
Contribuer dans la sélection et recrutement du staff national du projet selon les besoins;
Assurer l’évaluation effective et objective de performance du staff sous sa gestion chaque 3 mois et l’évaluation finale;
· Superviser et gérer l’équipe de projet et assurer la formation continue en collaboration avec la Coordination Mission.
Capitalisation et gestion de connaissance :
Assurer la capitalisation des expériences et des données obtenues dans le cadre du projet ; (Voir fiche d’activité et fiche Programme sur IMP);
Identifier les besoins et proposer de nouveaux programmes potentiels ou activités à mettre en place sur le terrain ;
Transmettre à la Coordination de la Mission toute documentation photo et vidéo des activités, ainsi que toute informations significative sur la zone d’intervention et les activités du projet pour alimenter les besoins de visibilité, collecte des fonds et communication.

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire