Madagascar ONG

L’UNDP recrute 01 Spécialiste GRC Ambovombe

L’UNDP recrute 01 Spécialiste GRC Ambovombe

Entreprise/Structure: UNDP
Ville, Pays: Antananarivo, Madagascar
Niveau d’études minimum réquis: Bac + 5 ou plus
Expériences professionnelles demandées: 2 ans
Date limite de dépôt de dossier: 01-09-2017
Email de réception des candidatures : Non précisé

Détails de l’offre:

Agency:UNDP
Title:Spécialiste GRC Ambovombe
Job ID:11568
Practice Area – Job Family:Environment&Disaster Reduction
Vacancy End Date:(Midnight New York, USA)01/09/2017
Time Left:14d 20h 43m
Duty Station:Antananarivo, Madagascar
Education & Work Experience:I-Master’s Level Degree – 2 year(s) experience
Languages Required: Desired:English, French
Grade:SB4
Vacancy Type
Service Contract (SC)
Posting Type
Common System
Bureau:Africa
Contract Duration
Six (06) mois avec possibilité d’extension après évaluation satisfaisante
Lieu d’affectation: Ambovombe  avec  des déplacements à l’intérieur de la Région de l’ Androy en particulier les Districts et Communes de Bekily- Beloha et Tsihombe et autres régions de Madagascar et Antananarivo.
Réservé uniquement aux ressortissants Malagasy.
Candidatures féminines fortement encouragées.
Apply Now
Email to Friend
Return to Previous Page
Background
Madagascar est parmi les pays africains les plus exposés aux cyclones et le troisième pays du monde le plus vulnérable aux changements climatiques. Les pertes liées aux dégâts cycloniques étaient estimées à 4% du PIB en 2008. Cinq millions de malgaches vivent dans des régions régulièrement touchées par des catastrophes naturelles : cyclones, invasions acridiennes, inondations et sècheresse. Les effets du changement climatique se manifestent par la hausse des températures, l’intensification des cyclones, les sécheresses prolongées et la mauvaise répartition de la pluviométrie qui perturbent les calendriers agricoles, entraînant des pertes de production et une aggravation de l’insécurité alimentaire.
Par ailleurs, le Grand sud de Madagascar a été frappé depuis septembre 2015 par le phénomène el Niño déclenchant une sécheresse sans précédent et détériorant davantage les moyens de subsistance des ménages déjà très vulnérables et se trouvant déjà dans une situation de pauvreté.  Une évaluation conjointe conduite en février 2016 a révélé une situation humanitaire grave laquelle a suscité une réponse du gouvernement et des acteurs humanitaires présents à Madagascar. Le PNUD a contribué à cette réponse en développant un Plan de Relèvement et Résilience – PRR, pour trois ans.  De plus, le PNUD a soutenu techniquement et financièrement le BNGRC pour ouvrir une antenne de coordination à Ambovombe dans le but de contribuer à l’amélioration de la coordination des réponses dans les Districts affectés par la sécheresse.
Pour répondre à ces défis, le PNUD envisage de mettre en œuvre dès le début de l’année 2017 un paquet d’activités du PRR focalisées dans 4 Districts de la Région de l’Androy (Ambovombe, Beloha, Bekily et Tisombe) lequel devra être informé par la RRC/GRC et l’adaptation au Changement Climatique.
Les activités du PRR mises en œuvre seront alignées et intégrées également dans le Programme en cours de décentralisation, gouvernance locale et résilience communautaire. Cela est en ligne avec la Politique Nationale de Développement du gouvernement Malagasy qui cite parmi ses aspirations le développement et le renforcement de la gestion des risques et catastrophes et indique parmi les activités clés le fait de « Renforcer la résilience et la capacité d’adaptation aux risques liés au climat et catastrophes naturelles ».
Un des produits de ce programme va également contribuer à un des résultats attendus du Plan d’Action du Programme de Pays (PAPP) 2015-2019 du PNUD qui est que « les Collectivités Territoriales Décentralisées des zones d’intervention disposent de mécanismes, de structures locales et des ressources pour la prévention et la préparation aux risques de catastrophes, l’atténuation de leurs impacts et le relèvement ».
Duties and Responsibilities
Placé au niveau du Bureau Régional du PNUD à Ambovombe et sous l’autorité générale du Directeur National du Projet, sous la supervision technique du Conseiller technique en Gestion des risques et catastrophes du PNUD et sous la supervision opérationnelle du Coordonnateur du Programme « Décentralisation, gouvernance locale et résilience communautaire », le/la Spécialiste national(e) en Gestions des risques et catastrophes et résilience communautaire sera responsable de la bonne qualité technique des activités réalisées pour atteindre les résultats relatifs à son portefeuille.
A cet effet, il/elle travaillera en étroite collaboration avec le staff du PNUD, les spécialistes des autres projets et les équipes des autres intervenants dans le domaine tels que le Bureau National de la Gestion des Risques et Catastrophes – BNGRC (au niveau de l’Antenne d’Ambovombe et le niveau Central)  , la Cellule de Prévention et de Gestion des Urgences (CPGU) et les autres organismes étatiques ainsi qu’avec les responsables des régions et des communes d’intervention, les communautés de base, les organismes de GRC et de résilience communautaire du secteur privé et la société civile.
Il/elle travaillera également en harmonie et en synergie avec tous les autres partenaires techniques et financiers dont en particulier toutes les autres agences du SNU impliquées dans les activités de renforcement des capacités de résilience des communautés.
Enfin, il/elle accomplira toute autre tâche requise dans le domaine de sa spécialité et nécessaire à la bonne atteinte des résultats.
Plus précisément, il s’agira pour le/la Spécialiste national(e) en Gestion des risques et catastrophes et résilience communautaire de :
⦁ Veiller à ce que les activités mises en œuvre dans la région de l’Androy par le PRR soient informées par la RRC/GRC et Adaptation au Changement Climatique.
⦁ Participer activement dans les activités conduites au niveau de l’antenne du BNGRC à Ambovombe en offrant son expertise technique, en contribuant à renforcer les capacités du Staff, et toute autre activité de coordination et création de synergies à la faveur de l’antenne de coordination.
⦁ Contribuer dans l’élaboration de notes conceptuelles et toute autre documentation nécessaire à l’orientation, à la prise de décision, à l’établissement de partenariat et à la mobilisation de ressources.
⦁ Apporter un appui technique et des conseils aux institutions partenaires du projet et au PNUD.
⦁ Etablir la cartographie des intervenants et des interventions dans son domaine d’intervention.
⦁ Participer aux différentes réunions de réflexion, de coordination et d’échanges sur son domaine de spécialisation au niveau d’Ambovombe et où sa présence est requise, et rechercher l’harmonisation des interventions avec les partenaires et tous les autres intervenants de son domaine de spécialité.
⦁ Contribuer au développement des connaissances et de savoir-faire au niveau des différentes structures dans son domaine de spécialité.
⦁ Documenter les leçons apprises et les bonnes pratiques de son domaine de spécialité.
⦁ Opérationnaliser les activités du programme et atteindre des résultats.
⦁ Assurer le démarrage et superviser le déroulement des activités prévues dans le domaine de sa spécialité.
⦁ Produire les documents de planification du projet : plan de travail pluriannuel, plan de travail annuel, plans trimestriels opérationnels.
⦁ Elaborer les termes de référence pour les prestations de service pour le projet.
Dans les détails, les résultats attendus sont :
⦁ Les activités du PRR mises en œuvre dans les Districts de la Région de l’Androy sont informées par la GRC/RRC et l’Adaptation au Changement Climatique.
⦁ L’antenne de coordination du BNGRC contribue efficacement dans la coordination des opérations d’urgence et dans la création, analyse et partage de l’information pour informer les acteurs humanitaires et de développement ainsi que le SAP. Le Mainstreaming de la Réduction des Risques et de Catastrophes est assuré.
⦁ Un système intégré de génération et de gestion des données et des informations est disponible.
⦁ Les capacités de résilience des communautés vulnérables aux chocs sont renforcées.
⦁ Et les interventions en matière de GRC sont suivies et des actions de capitalisation des actions de communication sur les thématiques couvertes par le projet sont réalisées.
Competencies
⦁ Connaissance approfondie des thématiques de la GRC et de la résilience communautaire notamment les rôles et fonctions des diverses organisations y impliquées ;
⦁ Connaissance approfondie des institutions de GRC et de résilience communautaire à Madagascar, une expérience de travail au sein de ces institutions serait un atout ;
⦁ Connaissance de la gestion axée sur les résultats et de l’approche basée sur les droits humains ;
⦁ Bonne connaissance des réalités institutionnelles, sociales et culturelles ;
⦁ Bonne expérience de l’utilisation d’approches participatives ;
⦁ Bonne connaissance des méthodes et des procédures en matière de formulation et de suivi-évaluation de projet ;
⦁ Expérience dans l’organisation d’événements tels que formations, ateliers et missions ;
Autre :
⦁ Disponibilité à descendre sur le terrain y compris dans des zones reculées.
Required Skills and Experience
Qualifications académiques:
Diplôme de maîtrise au minimum en gestion des risques et de catastrophes, sciences humaines, ou sociales, ou tout autre domaine équivalent.
Expériences :
Au moins 2 ans d’expérience en matière d’appui technique à la mise en œuvre de projets ou de programmes dans le domaine de la GRC et de la résilience communautaire.
Connaissances linguistiques :
Maîtrise du français comme langue de travail.
Maîtrise de l’anglais requise
Connaissances en informatique :
Bonnes connaissances des logiciels courants de bureautique : Word, Excel, PowerPoint, Internet.
Disclaimer
Important applicant information
All posts in the SC categories are subject to local recruitment.
Applicant information about UNDP rosters
Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.
Workforce diversity
UNDP is committed to achieving diversity within its workforce, and encourages all qualified applicants, irrespective of gender, nationality, disabilities, sexual orientation, culture, religious and ethnic backgrounds to apply. All applications will be treated in the strictest confidence.
Scam warning
The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

Laisser un Commentaire