afrique Centrafrique ONG

TRIANGLE Génération Humanitaire recrute 01 Chef de projet enfants de la rue- RCA

TRIANGLE Génération Humanitaire recrute 01 Chef de projet enfants de la rue- RCA

DescriptionPrésentation de TGH

« Acteur d’une solidarité durable et partagée »

Créée en 1994, Triangle Génération Humanitaire (TGH), association française de solidarité internationale basée à Lyon, élabore et met en œuvre des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et du développement rural, de la Protection et de l’éducation. TGH travaille actuellement dans 11 pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient.

Présentation de la mission

TGH a débuté son action en RCA en 2007 pour soutenir les réfugiés du Darfour, dans la préfecture de la Vakaga. Aujourd’hui, l’association intervient en Vakaga dans les secteurs de la sécurité alimentaire, de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, ainsi que de l’éducation. TGH reste ainsi l’une des deux seules organisations présentes de manière continue dans cette région marginalisée et excentrée. Les projets qu’elle met en œuvre dans la préfecture sont notamment financés par le CHF (Common Humanitarian Fund des Nations-Unies), , le Ministère des Affaires Etrangères Français, l’AFD ainsi que le Comité Interministériel de l’Aide Alimentaire.

Parallèlement, l’association s’impose depuis 2011 comme l’un des acteurs humanitaires majeurs de la préfecture de la Ouaka, où elle mène différents projets dans les secteurs de la sécurité alimentaire et du développement rural, de l’eau, de l’hygiène et l’assainissement (EHA) et de l’éducation. Surtout, elle assure aujourd’hui une assistance d’urgence aux populations déplacées et aux communautés hôtes, dans la ville de Bambari, dans l’ensemble des camps de déplacés autour de Bambari ainsi que dans la ville de Ngakobo. Les projets que TGH met actuellement en œuvre sont appuyés par des partenaires financiers tels qu’ECHO, la FAO, l’AFD, le PAM, UNICEF, le CHF.

A Bangui, où le phénomène des enfants des rues (EDR) connait une progression alarmante, les services de l’antenne mobile mis en place depuis 2014 par TGH garantissent aux enfants un accès à des services socio-éducatifs et médicaux de base, et participent au processus de réunification familiale et de placement en famille d’accueil ou en institution. TGH assure la protection des enfants des rues par la mise en place d’un dispositif de prévention des abus à leur encontre

La mission est financée à hauteur de 3.5 millions d’euros. L’équipe actuelle est composée d’une quinzaine de personnels expatriés, d’environ 90 personnels nationaux, répartis sur les différentes bases opérationnelles (Bangui, Bambari, Tiringoulou et Birao).

 Projet

Les principales causes qui poussent les enfants à vivre dans la rue sont multiples et variées en RCA, comme dans de nombreux pays d’Afrique Centrale. Elles peuvent être d’ordre socio-psychologique, socio-économique, familial ou socioculturel et conjoncturel. Ces causes multifactorielles appellent la mise en œuvre de solutions de proximité, adaptées à la situation de chaque enfant, en fonction de son âge, de sa situation familiale, de son histoire personnelle, du temps qu’il a déjà passé dans la rue, de son état sanitaire et psychique, de son niveau scolaire, etc.

Les enfants de la rue (EDR) sont exposés à des formes de violences multiples, à des abus commis par leurs pairs ou des adultes profitant de leur extrême vulnérabilité (viol, détention arbitraire, vol, exploitation économique, etc.). La consommation de drogues, la prostitution, l’infection par le VIH/Sida, font partie de leur environnement et renforcent leur état de précarité et de marginalisation.

L’Etat centrafricain n’opère aucun programme adapté pour ce public très marginalisé, et d’après le Ministère des Affaires Sociales, aucun n’est prévu à ce jour. Les droits des enfants (et des EDR en particulier) sont peu pris en compte en RCA ; les acteurs sociaux et les enfants eux-mêmes font cas de nombreuses violences des groupes armés à leur encontre.

Face à l’absence d’ONG internationales intervenant dans le secteur, TGH, dont le mandat inclut l’action psycho-sociale, a débuté en novembre 2011 son action en faveur des enfants marginalisés vivant dans les rues de Bangui. Les différents programmes successifs ont été menés en partenariat avec les ONG nationales dont notamment la Fondation de la Voix Du Cœur  (FVDC). .

TGH poursuit aujourd’hui son action avec le soutien d’UNICEF et du Ministère des Affaires Etrangères français (CDCS), à travers un projet d’un an (fin de projet en février 2020) et financé à hauteur de 400 000 euros.

Les activités principales du projet mises en œuvre avec notre partenaire national la FVDC sont :

  • Soutien à l’ouverture du nouveau centre d’accueil de jour de la Fondation de la Voix Du Cœur
  • Soutien aux 2 centres d’accueil et d’hébergement de la FVDC
  • Maraude dans les rues de Bangui via une antenne mobile permettant la prise en charge des jeunes vulnérables
  • Une offre de soins accessible aux enfants et un référencement vers des structures spécialisées le cas échéant ;
  • Accompagnement dans leurs projets d’insertion à travers la scolarisation, l’alphabétisation, la formation professionnelle ;
  • Placement en institution ou en famille d’accueil et réunification familiale.
  • Sensibilisation auprès des EdR sur les conduites à risques

L’équipe est constituée d’un assistant chef de projet, de travailleurs sociaux et d’infirmiers.

Poste

Le/la Chef de projet est placé(e) sous la responsabilité du Coordinateur des programmes et travaille en collaboration avec le responsable de la cellule technique protection / éducation basé au siège. Il/elle supervise l’équipe dédiée au projet. Il/elle assume les responsabilités suivantes :

Gestion du projet

  • Superviser la bonne mise en œuvre des activités avec notre partenaire national
  • Assurer le suivi des indicateurs de résultat
  • Capitaliser le travail effectué en fonction des besoins et opportunités
  • Communiquer avec le coordinateur des programmes et le responsable de la cellule technique sur l’avancement du projet, les problèmes rencontrés, les risques évalués, etc. et proposer des solutions
  • Echanger autant que nécessaire avec les collègues centrafricains et expatriés sur le déroulement du projet, les interventions prévues, les contacts pris avec les autorités locales, etc.
  • Mettre à jour les outils de suivi et de planification, permettant de mesurer l’avancement et l’impact des projets
  • Se coordonner avec les ONG, institutions et partenaires œuvrant à la réalisation de ce projet.

 Gestion d’équipe

  • Planifier, encadrer et superviser le travail de l’équipe
  • Evaluer le travail de chaque membre de l’équipe
  • Renforcer les capacités de chaque membre de l’équipe selon les besoins évalués
  • Organiser les éventuels processus de recrutement
  • Assurer une bonne coordination et une bonne communication interne, notamment par la tenue de réunions régulières avec l’équipe
  • Donner des retours au coordinateur des programmes sur les enjeux et problématiques soulevées par son équipe
  • Assurer la résolution des conflits au sein de l’équipe et tenir informé le chef de mission
  • Proposer des adaptations pertinentes à l’organigramme de l’équipe et contribuer à sa mise en place

 Reporting

  • Rédiger les rapports d’activités internes et externes aux échéances prévues
  • Coordonner et finaliser l’élaboration des budgets liés aux propositions de projets et contribuer à la rédaction des rapports financiers et narratifs destinés aux bailleurs, en collaboration avec le Grant officer et le coordinateur des programmes.
  • Participer à l’élaboration et la rédaction de propositions à de nouveaux bailleurs , en collaboration avec le Grant officer et le coordinateur des programmes.

Participation à la coordination de la mission

  • Participer aux réunions de coordination internes
  • Fournir un reporting régulier au coordinateur de programmes (compte rendu de réunions, points réguliers, etc.)

 Représentation et coordination externe

  • Entretenir et développer de bonnes relations de travail ainsi qu’une bonne visibilité de l’association auprès des autorités civiles et des autres acteurs humanitaires (agences de l’ONU, ONG).
  • Participer aux réunions nationales des Cluster protection de l’enfance à Bangui, et contribuer à la mise à jour des données en matière de protection

 Gestion logistique et administrative

  • Planifier et suivre les achats en lien avec l’équipe logistique
  • En lien avec l’équipe administrative, réaliser le suivi budgétaire du projet et le prévisionnel de dépenses.

 Sécurité

  • Veiller à l’application des consignes de sécurité sur la base et par les équipes déployées sur le terrain
  • Participer à la collecte des informations sécuritaires

 Ces responsabilités pourront être revues en fonction des évolutions des besoins sur le terrain.

 Conditions de sécurité, de travail, et de vie

Le contexte sécuritaire, instable et volatile impose le respect de règles de sécurité parfois contraignantes. Les déplacements sur le terrain sont possibles mais nécessitent une analyse préalable, et les déplacements en ville ne sont en général pas sujets à restriction, sauf tensions en ville. TGH est un acteur humanitaire connu et apprécié.

A Bangui, les expatriés disposent de chambres individuelles dans deux maisons partagées situées sur une concession où se trouve également le bureau.

VilleBangui
Expériences / Formation du candidat
  • Expérience dans la protection de l’enfance
  • Expérience en travail en partenariat
  • Maîtrise de la gestion de projet
  • Expérience dans la prise en charge sociale et éducative des enfants en rupture sociale
  • Expérience en prévention et en placement d’enfants en famille d’accueil appréciées
  • Bonne connaissance du milieu humanitaire (ONG, OI, UE, UNICEF…)
  • Maîtrise des outils informatiques (dont Excel et Word)
  • Capacités à mettre en place et à dispenser des formations
  • Bonnes capacités rédactionnelles en français
  • Capacité et motivation pour vivre et travailler en équipe
  • Capacité à vivre dans un contexte sécuritaire instable
Experience0 à 3 ans
FonctionsGestion de projets/programmes
Secteurs d’activitéEducation / Formation
PaysAfrique, Centrafrique
Salaire / IndemnitéPays : RCA – poste basé à Bangui

Durée : contrat de 7 mois (renouvelable)

Prise de poste : début avril 2019

Conditions : contrat salarié, salaire mensuel brut de 1 550 à 2 100 € selon expérience, per diem mensuel 580 €, prise en charge d’une couverture médicale à 100% + assurance rapatriement + prévoyance, prise en charge du logement et du transport international et local dans le cadre de la mission, repos tous les 3 mois. Plus d’informations sur www.trianglegh.org , rubrique « Participer ».

Possibilité de départ en famille : non.

Comment postulerLes candidats sont invités à envoyer un CV + lettre de motivation par courrier électronique à l’adresse suivante : recrutement@trianglegh.org , à l’attention de Laure MAYNARD, Chargée des RH.
Date de fin de validité13/04/2019

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.