Centrafrique ONG

L’ONG Solidarités Internationales recrute 01 COORDINATEUR TERRAIN

L’ONG Solidarités Internationales recrute 01 COORDINATEUR TERRAIN

Solidarités Internationales

Kaga Bandoro,République Centrafricaine
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
RCA- COORDINATEUR TERRAIN – KAGA BANDORO
Référence : SRH03153
Type de poste : Missions à l’etranger
Domaine de compétence : Coordination régionale / Chef de mission
Statut : Salarié
Pays : République Centrafrique
Type de contrat : Salarié – CDD
Période de salaire : Mois
QUE FAISONS NOUS EN RCA ?
Date de prise de fonction souhaitée : ASAP
Durée de la mission : 6 mois
Localisation : Kaga Bandoro
Solidarités International œuvre en République Centrafricaine depuis 2007, avec des programmes humanitaires et de relève, au profit des populations les plus vulnérables. Au cours des dix dernières années, Solidarités International a travaillé dans les sous-préfectures de Kabo, Kaga Bandoro, Bozoum, Boali, Bossembélé et Ndélé. En 2017, Solidarités International est intervenu dans les sous-préfectures de Kabo et de Kaga-Bandoro, avec des projets de relance agricole et économique, d’appui à la construction/reconstruction d’abris, et d’amélioration de l’accès à l’eau potable. Solidarités International est depuis 2014 un partenaire du Mécanisme de Réponse Rapide, un projet piloté par UNICEF qui permet une réponse rapide et multisectorielle (NFI, Abri et EHA) à des chocs (conflit ou catastrophe naturelle), et notamment aux déplacements de population.
A Kaga Bandoro, plusieurs projets sont en cours de mise en place :
-Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) financé par UNICEF, couvrant Kaga Bandoro et Kabo, apportant une réponse d’urgence aux personnes affectées par un choc (déplacement, retour, inondation, épidémie, etc.) ;
-Projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable financé par ECHO, couvrant Kabo et Kaga Bandoro, et prévoyant la réhabilitation de points d’eau non fonctionnels et la réalisation de nouveaux forages, en utilisant la technique du forage manuel ;
-Projet de réhabilitation d’abris, financé par le CHF, couvrant initialement Kabo mais en cours de relocalisation sur Kaga Bandoro, au profit des personnes déplacées en phase de retour dans leurs villages d’origine, où les abris ont souvent été brûlés ou dégradés ;
-Projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable et de la sécurité alimentaire, financé par le GAC, couvrant Kabo et Kaga Bandoro, et consistant en la réhabilitation de points d’eau, la distribution de coupons alimentaires au profit des plus vulnérables, et l’appui à la culture maraichère pour les IDPs ;
DESCRIPTIF DU POSTE
Objectifs général du poste
Le Coordinateur Terrain a un rôle de Chef de Mission par délégation sur une région d’un pays dans lequel intervient Solidarités International.
En tant que tel, il/elle :
-propose en fonction du contexte géopolitique et humanitaire la stratégie régionale et s’assure de sa mise en œuvre une fois validée;
-contrôle et garantit que les projets se déroulent en adéquation avec la charte de Solidarités International et dans le respect des procédures internes et contractuelles ;
-contrôle et garantit que les projets se déroulent en adéquation avec la charte de SI et dans le respect des procédures internes et contractuelles ;
-coordonne les équipes expatriées et nationales en place et est le garant de leur sécurité sur sa zone d’affectation;
-assure la représentation externe de Solidarités International auprès des partenaires humanitaires, autorités civiles et militaires ;
Enjeux et défis spécifiques
Le candidat devra posséder une sensibilité aux aspects sécuritaires liés à la gestion des ressources humaines, la gestion des approvisionnements, du cash, etc. Il/Elle devra être prêt à s’investir dans la formation de ses équipes, les capacités nationales en RCA étant relativement faibles.
LES PRIORITÉS POUR LES 3 PREMIERS MOIS SERONT :
– GESTION DE LA SÉCURITÉ : le CT est responsable de la veille sécuritaire et analyse contextuelle sur sa zone, de la représentation externe en lien avec la sécurité, et de la gestion de la sécurité de ses équipes.
– APPUI À LA MISE EN ŒUVRE ET SUIVI DES PROJETS: le CT appuie les Responsables Programmes et coordonne la mise en œuvre des activités entre les différents départements (programmes et supports). Il/elle devra assurer le respect des échéances contractuelles de mise en œuvre et le cas échéant proposer des solutions/ajustements pour la finalisation des projets.
– IDENTIFICATION DES BESOINS/GAPS HUMANITAIRES : le CT contribue, en lien avec les Responsables Programmes et les acteurs humanitaires sur place, à l’identification des besoins et gaps dans la réponse humanitaire sur sa zone, et propose de nouvelles interventions.
– APPUI À LA DÉFINITION ET DIMENSIONNEMENT DES NOUVEAUX PROJETS SUR LA ZONE : le CT devra appuyer la coordination dans la définition, le dimensionnement, et l’écriture des nouvelles propositions de projet relatives à sa zone, pour l’année 2019.
EQUIPE(S) À ENCADRER
Le CT encadre un Log/Admin expatrié (nouveau poste à partir du 1er Septembre après fusion des postes de Log et Admin expatriés), les Responsables Programmes (EHA, Sécurité Alimentaire, Abris et RRM), et l’Assistant CT (personnel national qui assiste le CT dans la veille sécuritaire, analyse contextuelle et représentation externe en lien avec la sécurité).
VOTRE PROFIL
Compétences spécifiques requises
Diplôme universitaire de niveau minimum BAC + 4 (profil généraliste, master ou études humanitaires, profil technique avec expérience à des postes généralistes)
Expérience significative en gestion et coordination de projets humanitaires
Expérience en gestion d’équipes nationales et expatriées
Expérience minimum de 3 ans en ONG sur des fonctions d’encadrement
Au moins une expérience en contexte d’urgence.
Au moins une expérience de mission avec contexte sécuritaire difficile
Compétences et connaissances techniques:
Capacité rédactionnelles
Bonne connaissance et expérience en gestion de projets pour les principaux bailleurs institutionnels : ECHO / UNICEF / CHF / OFDA / GAC (règles et procédures bailleurs)
Bonne maîtrise des programmes informatique Word, Excel, Power Point, Outlook etc
Bonne connaissance des enjeux de coordination entre ONG et les agences des Nations Unies
Bonne maitrise des outils de gestion de la sécurité
Habitué(e) à travailler dans un environnement instable sur le plan politique et sécuritaire
Capacité démontrée à représenter l’organisation et à défendre les intérêts de SI
Diplomatie et communication interpersonnelle (pour la négociation de l’accès humanitaire)
Qualités managériales, et en particulier compétences en gestion d’équipes et coaching
Goût pour le travail en équipe et attrait pour le renforcement des capacités des personnes
Compétences en matière d’organisation et de priorisation
Grosse capacité de travail et résistance au stress ;
Disponibilité, flexibilité, autonomie ;
Fortes capacités d’adaptation à un contexte changeant ;
Connaissances des thématiques et des outils spécifiques SI fortement appréciées ;
Connaissance du contexte centrafricain apprécié.
Langues
Français courant
Anglais souhaité (relation avec certains bailleurs anglo-saxons : DFiD, OFDA, etc) ;
Arabe est un atout (pour la représentation externe en lien avec la sécurité)
CONDITIONS DE VIE
Depuis Avril 2018, SI occupe à Kaga Bandoro de nouveaux locaux vers la partie Nord. Les bureaux et la maison sont situés dans le même compound. Le nouveau bâtiment, comme l’actuel, compte 6 chambres et 1 salle de bain (construction d’une 2e salle de bain planifiée). La maison se situe toutefois au milieu du compound, et proche des bureaux, ce qui peut en semaine affecter l’intimité et empêcher de faire de réelles « coupures » ; mais des aménagements sont prévus pour améliorer la séparation entre les deux (bureau/maison). Le compound est grand, et doit permettre de faire du sport pour ceux qui le souhaitent. La base est équipée d’une table de ping pong et d’un set de pétanque. L’électricité est disponible H24, en revanche la base ne dispose pas d’eau courante.
Bien que donnant l’impression de calme, Kaga Bandoro demeure une zone relativement « insecure », du fait de la présence de deux groupes armés ennemis; et d’une forte présence d’hommes en armes non rémunérés et vivant du banditisme. Kaga Bandoro est également une zone où la situation peut rapidement dégénérer en violences et affrontements, en témoigne les différents évènements de 2017.
Difficultés/contraintes en lien avec la sécurité :
La Centrafrique figure aujourd’hui parmi les pays au monde les plus dangereux pour les humanitaires. Les incidents affectant directement les humanitaires ont observé une hausse constante depuis 2015, pour atteindre en 2017 une moyenne de 43 incidents par mois. Le principal risque pour les ONG aujourd’hui reste le braquage, sur base ou sur les axes, de nature criminelle. Ce contexte sécuritaire affecte à la fois les conditions de vie et de travail des expatriés et personnel national, ainsi que la mise en œuvre des activités (régulièrement suspendues suite à des incidents de sécurité).
En dépit de ces mesures, le risque, et notamment de braquage demeure, et le/la candidat(e) devra en avoir conscience, et l’accepter ; en sachant toutefois que SI met tout en œuvre pour le minimiser.
SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES
Poste salarié : à partir de 2860 euros brut par mois (dont 10% de prime de congés payés versés mensuellement + valorisation de votre expériene) et Per Diem mensuel de 320 000 FCFA.
SI prend également en charge les frais d’hébergement dans la guesthouse ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.
Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.
Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. Sur la base d’une mission d’un an, l’expatrié prendra un break d’une semaine à 3 et 9 mois de mission (avec une participation de 500 euros versée par SI) ainsi qu’un break de 15 jours à 6 mois de mission (avec une prise en charge du billet d’avion aller et retour entre la mission et le lieu de résidence). Un aménagement de la politique de break est en cours de validation sur la mission, afin de permettre une fréquence plus rapprochée (tous les 2 mois et demi).
Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International (www.solidarites.org)!
COMMENT POSTULER ?
Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant  uniquement les CV ne seront pas considérées.
Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension

POSTULER
0 Partages

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.