afrique Centrafrique ONG

TRIANGLE Génération Humanitaire recrute 01 Coordinateur/trice Programmes

TRIANGLE Génération Humanitaire recrute 01 Coordinateur/trice Programmes- RCA

DescriptionPrésentation de TGH

« Acteur d’une solidarité durable et partagée »

Créée en 1994, TGH, association française de solidarité internationale basée à Lyon, élabore et met en œuvre des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et du développement rural, du socio-éducatif et du psychosocial. TGH travaille actuellement dans 11 pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.

Présentation de la mission

TGH a débuté son action en RCA en 2007 pour soutenir les populations vulnérables de la préfecture de la Vakaga. Aujourd’hui, l’association intervient en Vakaga dans les secteurs de la sécurité alimentaire, et de l’éducation. TGH reste ainsi l’une des deux seules organisations humanitaires présentes de manière continue dans cette région marginalisée et excentrée. Les projets qu’elle met en œuvre dans la préfecture sont notamment financés par le Comité Interministériel de l’Aide Alimentaire le fond Békou (Union Européenne) et le Centre de Crise et de Soutien (en Sécurité Alimentaire et Education). Des projets ont été déposés auprès de l’AFD sur les 3 secteurs d’intervention de TGH.

Parallèlement, l’association s’impose depuis 2011 comme l’un des acteurs humanitaires majeurs de la préfecture de la Ouaka, où elle mène différents projets dans les secteurs de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance, de l’eau, hygiène et assainissement (EHA), et de l’éducation / protection. Elle assure aujourd’hui une assistance d’urgence aux populations déplacées et aux communautés hôtes dans la ville de Bambari, dans l’ensemble des camps de déplacés sur les axes de Bambari. Les projets que TGH met actuellement en œuvre sont appuyés par des partenaires financiers tels que ECHO, le CDCS, l’AFD, le Fonds Humanitaire, ou encore UNICEF.

A Bangui, où le phénomène des enfants des rues (EDR) connait une progression alarmante, les services de l’antenne mobile mis en place depuis 2014 par TGH garantissent aux enfants un accès à des services socio-éducatifs et médicaux de base, et participent au processus de réunification familiale et de placement en famille d’accueil. TGH assure la protection des enfants des rues par la mise en place d’un dispositif de prévention des abus à leur encontre, financé par l’AFD et l’UNICEF.

La mission est financée à hauteur d’environ 3 millions d’euros. L’équipe actuelle est composée d’environ 14 personnes expatriés et d’environ 95 personnels nationaux, répartis sur les différentes bases opérationnelles (Bangui, Bambari et Birao).

Projets actuellement mis en œuvre

  • Projet intitulé « Vers le renforcement des capacités des acteurs locaux en faveur de la protection de l’enfance en République Centrafricaine et en République du Congo», Mai 2016 – Avril 2019, financé par l’AFD à hauteur de 995 112 Euros.
  • Projet intitulé « Programme pour contribuer à la résilience des populations dans les sous-préfectures de Bambari et Berberati à travers l’amélioration de la sécurité alimentaire associée à une approche communautaire pour lutter contre la malnutrition chronique», Avril 2017 – Septembre 2019, financé par l’AFD à hauteur de 3 600 000 Euros, et mis en œuvre en consortium avec la Croix Rouge française.
  • Projet intitulé « Assistance multisectorielle pour couvrir les services de base envers les populations déplacées suite à la crise humanitaire dans la préfecture de la Ouaka en République Centrafricaine et préparation aux futures urgences», Janvier 2018 – Août 2019, financé par ECHO à hauteur de 925 000€.
  • Projet intitulé « Assistance en sécurité alimentaire des populations vulnérables dans la province de la Vakaga», Mai 2018 – Février 2019, financé par le CIAA à hauteur de 350 000€.
  • Projet intitulé « Améliorer l’accès des enfants déplacés de la Sous-Préfecture de Bambari et sur l’axe Bambari-Ippy à un environnement d’apprentissage protecteur, sécurisé et adapté à leur vulnérabilité», Juin 2018 – Mars 2019, financé par le Fonds Humanitaire à hauteur 300 000 USD.
  • Projet intitulé « Amélioration d’une éducation sûre et de qualité dans la province de la Vakaga en partenariat avec le Ministère de l’Education Primaire, Secondaire, Technique et de l’Alphabétisation », Septembre 2018 – Août 2019, financé par le CDCS à hauteur de 400 000 Euros.
  • Projet intitulé « Renforcer la résilience rurale et appuyer le relèvement des producteurs et des filières agropastorales porteuses par le renforcement des capacités locales et la création d’emplois dans l’ensemble des préfectures du Nord de la RCA », Décembre 2018 – Novembre 2020, en consortium et financé par le fond Bêkou à hauteur de 1 205 000 Euros pour TGH.

En 2019, plusieurs opportunités de développement d’activités liées à la sécurité alimentaire, l’EHA et à l’éducation / protection se présentent pour TGH. TGH espère notamment développer sa réponse face aux besoins qui existent aujourd’hui dans ses zones d’intervention.

  • Projet intitulé «Renforcement du système éducatif formel de Bambari pour un meilleur accueil des enfants déplacés », soumis à l’UNICEF ;
  • Projet intitulé « Améliorer la protection et la réinsertion sociale et éducative des enfants vivant dans la rue », soumis au CDCS et UNICEF ;
  • Projet intitulé « Assistance multisectorielle pour la protection et la réponse rapide et globale aux besoins des personnes affectées par la crise humanitaire aigüe dans la préfecture de la Ouaka, RCA», soumis à ECHO ;
  • Projet intitulé « Assistance en EHA pour les populations déplacées et retournées affectées par les conflits en Ouaka, RCA», en cours de soumission au CDCS ;
  • Projet en cours d’élaboration en termes multisectoriel Education / Protection, EHA et SAME à l’AFD dans la Vakaga ;
  • Projet intitulé « Lutte contre l’insécurité alimentaire et renforcement des moyens de production pour les populations vulnérables de la Ouaka, RCA», en cours de soumission au CIAA.

Poste

Le/la Coordinateur/trice Programmes assure la coordination des projets mis en œuvre par TGH à Bangui et dans les préfectures de la Ouaka et de la Vakaga. Il/elle est garante de la qualité de ces projets. Il/elle fera des déplacements réguliers dans ces deux préfectures selon la situation sécuritaire.

Le/la Coordinateur/trice Programmes travaille sous la responsabilité du Chef de mission. Il/elle apporte un soutien aux chefs de projets des bases de Birao et de Bambari dans une relation fonctionnelle et aux chefs de projet basés à Bangui dans une relation hiérarchique. Il/elle a également une relation hiérarchique avec la Grants Officer basée à Bangui. Enfin Il/elle a un lien fonctionnel avec les trois référents techniques de TGH travaillant au niveau du siège à Lyon (Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence / EHA / Education et Protection).

Il/elle assume les responsabilités suivantes :

Définition et appui opérationnel aux projets

  • Participer à la mise en œuvre, l’appui méthodologique et la coordination des projets en RCA pour TGH ;
  • Assurer une veille sur la situation humanitaire dans les zones d’intervention ;
  • Accompagner et apporter un soutien aux équipes terrain, en lien avec les référents techniques au siège ;
  • Elaborer et mettre en œuvre des outils de gestion et de suivi appropriés pour l’ensemble des activités ;
  • Renforcer les capacités techniques des équipes locales via des formations sur la bonne conduite des activités et le suivi régulier de leurs mises en œuvre.

Gestion expatriée

  • Superviser et accompagner le travail de la Grants Officer et des chefs de projets basés à Bangui ;
  • Réaliser les évaluations de la Grants Officer et des chefs de projet basés à Bangui.

Veille technique et stratégie opérationnelle

  • Assurer un suivi des activités mises en place et une réflexion quant à leurs possibles améliorations ;
  • En partenariat avec le reste de l’équipe, développer et dynamiser les actions de TGH dans les zones d’intervention ;
  • Entretenir un lien avec les autres acteurs locaux et internationaux et rechercher des synergies avec leurs projets ;
  • Développer des outils d’évaluation de besoins par secteur et zone ;
  • Analyser et capitaliser les données récoltées sur le terrain ;
  • Evaluer les projets et leur pertinence selon le contexte et les besoins de populations ;
  • Participer aux évaluations en vue de la préparation de propositions de projets ;
  • Participer à la préparation de la stratégie pays.

Reporting

  • Participer à la rédaction des rapports bailleurs pour les projets et en assurer la qualité ;
  • Participer à la rédaction des propositions de projets.

Représentation et coordination externe

  • Entretenir et développer de bonnes relations de travail ainsi qu’une bonne visibilité de l’association auprès des autorités civiles et des autres acteurs humanitaires (agences de l’ONU, ONG), en particulier les bailleurs ;
  • Echanger avec les bailleurs en concertation avec le Chef de Mission.

Coordination interne

  • Participer aux réunions de coordination interne à la mission et proposer des adaptations pertinentes vis-à-vis du fonctionnement général de la mission ;
  • Assurer un suivi étroit avec les CdP sur l’ensemble des programmes mis en œuvre en RCA ;
  • Assurer une transmission et un suivi efficace, en collaboration avec les CdP et le cas échéant avec les référents techniques du siège, des achats et des procédures sur le terrain et / ou en capitale ;
  • Echanger régulièrement avec la coordination finance et logistique sur le suivi budgétaire des projets et les dossiers d’achat.

Conditions de sécurité, de travail, et de vie

Le contexte sécuritaire instable et volatile impose le respect de règles de sécurité parfois contraignantes.
Les déplacements sur le terrain sont possibles mais nécessitent une analyse préalable et les déplacements en ville ne sont en général pas sujets à restriction, sauf tension en ville. TGH est un acteur humanitaire connu et apprécié dans la zone.

A Bangui, les expatriés disposent de chambres individuelles dans deux maisons partagées situées sur une concession où se trouve également le bureau. Une connexion wifi est disponible sur toute la base.

A Bambari, TGH dispose d’une grande concession bureau-base de vie sécurisée en bordure de la rivière Ouaka. Chaque expatrié dispose d’une chambre individuelle. L’électricité est fournie par un générateur durant les heures de travail. Une connexion wifi est disponible sur toute la base et le réseau téléphonique est fonctionnel dans la zone urbaine de Bambari.

A Birao, TGH dispose d’une concession bureau-base de vie sécurisée. Une chambre sera disponible lors des séjours d’une durée générale d’une semaine (en fonction des vols UNHAS). L’électricité est fournie par un générateur qui ne fonctionne que quelques heures par jour ; la connexion internet est dépendante du fonctionnement du générateur.

VilleBangui
Expériences / Formation du candidat
  • Expérience en coordination de projets (minimum 2 ans d’expérience)
  • Expérience et connaissance en sécurité alimentaire et moyens d’existence et/ou en EHA et/ou en Education/Protection dans des contextes d’urgence, de post-urgence, voire de développement
  • Bonne connaissance du milieu humanitaire (ONG, OI, UE…)
  • Maitrise d’outils de suivi et évaluation + analyse d’enquête
  • Maîtrise des outils informatiques (dont Excel et Word)
  • Capacité et motivation pour vivre et travailler en équipe
  • Capacité à vivre dans un contexte sécuritaire instable
Langues parléesBonnes capacités rédactionnelles en français et anglais
FonctionsCoordination, Gestion de projet
ActivitésAgriculture, Environnement, Animation, Formation, Education, Génie civil, Hydraulique
PaysAfrique, Centrafrique
ContratCDD
Durée du contratcontrat de 9 mois (renouvelables)à partir de mars 2019
Salaire / IndemnitéContrat salarié, salaire mensuel brut de 1 800 € à 2 300 € selon expérience, per diem mensuel 580 €, prise en charge d’une couverture médicale à 100% + assurance rapatriement + prévoyance, prise en charge du logement et du transport international et local dans le cadre de la mission, repos tous les 3 mois. Plus d’information sur www.trianglegh.org , rubrique « Participer ».

Possibilité de départ en famille : non.

Documents à envoyerCV et lettre de motivation
Nom de la personne contactLaure Maynard, Chargée des RH
Email de la personne contactrecrutement@trianglegh.org
Date de fin de validité28/02/2019

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.