afrique Niger ONG

L’ONG Développement pour un Mieux Être (DEMI-E) recrute 10 Spécialistes en gouvernance

L’ONG Développement pour un Mieux Être (DEMI-E) recrute 10 Spécialistes en gouvernance

TITRE DU POSTE: Spécialistes en gouvernance

Supérieur hiérarchique: Superviseur terrain

Superviseurs indirects : Coordonnateurs communes

Nombre de positions ouvertes: 10

Supervisés : Agents Terrain Polyvalents (ATPs)

EQUIPE/PROGRAMME : Girma

TYPE DE CONTRAT : CDD (12 mois renouvelables)

LIEU : Départements de Magaria et de Dungass

 

L’ONG Développement pour un Mieux Être (DEMI-E) lance un avis de recrutement de dix (10) Spécialistes en gouvernanceimmédiatement disponibles pour le Programme Girma, dont six (06) basés au niveau des chefs lieu des communes du département de Magaria et quatre (04) au niveau des chefs lieu des communes du département de Dungass, Région de Zinder.

DEMI-E est une organisation de développement créée depuis 1997 et reconnue officiellement au Niger en 1998. Son siège social est à Zinder avec des représentations au niveau de Niamey, Diffa, Tahoua, Maradi, Tillabéry et Dosso. Elle s’est fixée comme mission de « contribuer au renforcement des capacités de résilience des communautés rurales et urbaines à travers la mise en œuvre des initiatives de développement autogérées ».

L’ONG DEMI-E travaille avec plusieurs partenaires à travers des actions dans quatre (04) principaux domaines à savoir : Eau, hygiène et assainissement (EHA), Environnement/Gestion des ressources naturelles, Sécurité alimentaire et moyens d’existence (SAME) et Protection sociale.

Dans le cadre de son nouveau partenariat avec Catholic Relief Services (CRS), l’ONG DEMI-E participera à la mise en œuvre du programme Girma dont l’objectif est d’améliorer et maintenir de façon durable la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la résilience des ménages extrêmement pauvres et vulnérables dans les départements de Magaria et de Dungass au Niger. Ce programme, d’une durée de cinq ans, est financé par le Gouvernement Américain. Le programme est mis en œuvre par CRS, un organisme de développement international ainsi qu’un consortium d’organisations partenaires, dont DEMI-E. L’ONG DEMI-E contribuera à la mise en œuvre des activités pour que la gouvernance locale décentralisée soit plus inclusive, efficace et équitable au niveau des communes et des communautés et que les ménages et les communautés atténuent les risques et s’adaptent aux chocs et aux stress. 

C’est dans cette optique qu’elle lance cet avis de recrutement.

 

Résumé du poste :

En tant que spécialiste en gouvernance, il/elle est responsable de l’atteinte des objectifs du Programme Girma en matière de bonne gouvernance, en suivant les activités, en élaborant les rapports, et en fournissant les directives techniques/conseils au personnel terrain(s) de mise en œuvre, afin de faire progresser le travail de l’ONG DEMI-E au sein du consortium.

 

RESPONSABILITES du poste :

En tant que «Spécialiste en gouvernance», ses principales responsabilités se résument, sans être exhaustives, à :

Appuyer l’élaboration/la mise à jour et la planification du développement sensible au genre et multisectorielle au niveau communautaire et communal

  1. 1.        Appuyer la mise en place, le renforcement des capacités, le suivi et conseils  des comités de développement villageois (CVD) avec des représentants divers (sexe, âge, couches socio-économiques, personnes handicapées, etc.) ;
  2. Appuyer la formation des membres du CDV sur leurs rôles et responsabilités et à l’élaboration et la mise en œuvre des plans de développement villageois (PDV), initialisés avec une analyse de problème dirigée par la communauté prenant en compte des thèmes comme les Changement Climatique (CC), la Réduction des Risques et Catastrophes (RRC) et le genre;
  3. Appuyer le processus d’élaboration/révision du plan de développement communal (PDC) afin de s’assurer du respect des procédures principalement  la prise en compte effective des besoins de toutes les sensibilités (femmes ; jeunes ; personnes vivant avec handicap, etc.) de la communauté ;
  4. Assurer le renforcement des capacités des comités de suivi et d’évaluation des PDC des communes sur des thématiques spécifiques (changement climatique, RRC, genre, jeunesse) ;
  5. Appuyer la commune et ses services techniques à établir son Plan d’Investissement Annuel (PIA) issu du PDC.

 

Mettre en place des mécanismes de responsabilisation au niveau de la commune, du village, des responsables de la santé et de l’eau, y compris les OSC

  1. Appuyer à mettre en place des systèmes de feedbacks inclusifs dans chaque village et les relier aux systèmes de feedbacks communaux;
  2. Appuyer la formation des membres du CDV sur les mécanismes de feedback/ redevabilité ;
  3. Appuyer la formation du comité de suivi et d’évaluation du PDC aux mécanismes de feedback ;
  4. Former le conseil communal sur ses rôles et responsabilités, les lois et le processus de décentralisation ;
  5. Appuyer à la création d’une structure de coordination des OSC au niveau communal et renforcer ses capacités sur le plaidoyer pour mobiliser des ressources au niveau communal.

Appuyer le processus d’autonomisation des femmes et des jeunes et leur participation à différentes structures

  1. Organiser des séances de sensibilisation de masse sur la participation des femmes et des jeunes dans les structures locales avec les chefs traditionnels;
  2. Conduire des activités de sensibilisation sur la participation des femmes et des jeunes au processus de développement local à travers l’approche SMART couples ;
  3. Appuyer à la sensibilisation pour l’inclusion du genre dans toutes les activités et instances de gestion/gouvernance locales  à travers des méthodes innovantes y compris l’implication  des radios communautaires ;
  4. Renforcer les capacités des femmes dirigeantes / organisations de femmes aux processus de gestion et fonctionnement des structures de gouvernance et des lois pour améliorer leur leadership ;
  5. Conduire des actions de plaidoyer auprès des autorités traditionnelles et des chefs religieux sur l’accès et le contrôle de la terre des femmes et jeunes.

Améliorer l’engagement des autorités locales et les capacités des communautés en matière de gestion des conflits autour des ressources partagées à travers :

  1. Appuyer la mise en place/redynamisation des commissions foncières de base (COFOb) et communales (COFOCom) et veiller à leur bonne fonctionnalité afin de pouvoir prévenir et gérer le risques de conflits dans toute leur sphère d’influence ;
  2. Appuyer l’organisation et la tenue des forums agriculteurs et éleveurs pour la prévention des conflits et améliorer le bon voisinage et un environnement propice pour exercer ses activités ;
  3. Appuyer à la formation des acteurs communautaires clés sur l’approche 3B (binding, bonding, bridging) ;
  4. Appuyer l’organisation de la délimitation et le balisage des terres via les COFOb ;
  5. Appuyer le partage d’informations sur le calendrier de libération des champs par le biais de programmes de radio.

 

Autres appuis :

  1. S’assurer de la prise en compte du Genre, de handicap et de la protection de l’enfance dans toutes les activités terrain du projet
  2. Contribuer au bon fonctionnement des mécanismes de plainte visant à la transparence et à l’éthique dans l’exécution des activités, notamment auprès des populations cibles
  3. Assurer toutes autres tâches liées à ce poste et / ou requises par sa hiérarchie.

 

COMPETENCES ET COMPORTEMENTS

Responsabilité:

  • Responsable de la prise de décisions, de la gestion efficace des ressources, dans le respect des valeurs de DEMI-E et de CRS
  • Responsabilise l’équipe et les partenaires dans leurs obligations –  leur donnant la liberté de travailler de meilleure façon qu’ils le jugent, en fournissant l’appui nécessaire pour l’amélioration des performances et applique les conséquences appropriées lorsque les résultats ne sont pas atteints.

Ambition:

  • Fixe des objectifs ambitieux et stimulants pour lui-même/elle-même (et son équipe), prend la responsabilité de son propre développement personnel et encourage les autres à en faire de même
  • Partage largement sa vision personnelle de DEMI-E et de CRS, engage et motive les autres
  • Orienté vers l’avenir, réfléchi de façon stratégique.

Collaboration:

  • Établit et entretient des relations efficaces, avec son équipe, ses collègues, les membres et les partenaires extérieurs
  • Valorise la diversité, qu’il/elle considère comme une source de concurrence saine
  •  Accessible, sait écouter, personne à qui on se confie facilement

Créativité

  • Développe et encourage les solutions nouvelles et novatrices
  • Désireux de prendre des risques mesurés

Intégrité: Honnête, encourage l’ouverture et la transparence

QUALIFICATION ET EXPERIENCE :

  • Etre titulaire d’un diplôme minimum BAC+2 en Sociologie, Géographie, Développement rural, Génie rural, Droit, Communication ou toute autre discipline connexe ;
  • Avoir une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans un poste similaire de préférence dans un projet financé par l’USAID et de grande envergure (consortium) ;
    • Disposer des capacités de cartographie notamment celle des zones à conflits ;
    • Connaissance des textes du code rural du Niger, serait un bon atout notamment, le processus de mise en place, fonctionnement et le renforcement de capacités des COFOb et COFOcom ;
    • Des notions sur la gestion non violente des conflits (GENOVICO) et l’élaboration des Conventions Locales.
    • Avoir une connaissance sur l’approche bassin versant basée sur la création d’actif productif
    • Être capable de vivre dans une localité éloignée avec des conditions souvent précaires  et de mener les taches dans le délai imparti ;
    • Avoir un excellent niveau de communication en Français et en Haoussa;
    • Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique; Word, Excel, Power Point et internet est un atout;
    • Disposer d’un permis de conduire catégorie A et l’expérience de conduite de moto DT125 sur une piste rurale.

 

 

PIÈCES À FOURNIR

–  Une lettre de motivation adressée à Monsieur le Secrétaire Exécutif de l’ONG DEMI-E.

–  Un curriculum vitae détaillé à jour (maximum 3 pages) contenant les contacts précis du candidat: mail et numéro de téléphone et trois (3) références du candidat avec leur mail et numéro de téléphone.

–  Attestation de la carte d’inscription à l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi.

–  Une copie du permis de conduire catégorie A.

DEPOT DE CANDIDATURES

Les dossiers de candidature doivent être déposés au plus tard le 24 juin 2019 à 10 heures, heure locale au niveau de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi, bureau de Zinder ou envoyés par Email à l’adresse suivante: ongdemie@yahoo.fr Seul(e)s les candidat(e)s retenu (e)s après examen des dossiers seront contacté(e)s.

DEMI-E s’engage dans la pratique d’une politique d’égalité des chances en matière d’emploi et encourage vivement les candidatures féminines et des personnes handicapées.

NOTA BENE : Tout dossier incomplet sera purement et simplement rejeté et les dossiers réceptionnés resteront la propriété de DEMI-E.

ONG DEMI E
ongdemie@yahoo.fr>

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.