services civiques Afrique

GRDR-Migration, Citoyenneté, Gorgol et du Guidimakha (SAP3C) »

GRDR-Migration, Citoyenneté, Développement Chargé/e de projet Projet : « Sécurité Alimentaire et Prévention des Conflits face aux Changements Climatiques dans 6 bassins versants du Gorgol et du Guidimakha (SAP3C) »

 

DescriptionLe Grdr (www.grdr.org) est une association internationale de solidarité de droit français qui travaille depuis sa création en 1969 dans les pays du Bassin du fleuve Sénégal (Mali, Mauritanie, Sénégal), Guinée-Bissau et en France sur la base du triptyque « migration – citoyenneté – développement ».

Le Grdr intervient en Mauritanie dans la région du Guidimakha (Sud – Frontière du Sénégal et du Mali) depuis 1989. La région est caractérisée par la prédominance de l’agriculture et de l’élevage, l’exploitation des ressources naturelles et une forte culture de l’émigration, qu’elle soit saisonnière ou permanente, dans la sous-région ou à l’international.

Le Grdr a, dans un premier temps, travaillé en appui aux initiatives de développement portées par les migrants et au renforcement des dynamiques des associations locales de développement dans des domaines tel que la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement, les filières agropastorales, et la gouvernance territoriale.

En 2018, le Grdr coordonne le projet de Sécurité Alimentaire et Prévention des Conflits face aux Changements Climatiques dans 6 bassins versants du Gorgol et du Guidimakha (SAP3C), mené en partenariat avec le Gret et Tenmiya et financé par l’Agence Française de Développement, dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables, à la restauration de l’environnement, à la réduction des risques de conflits fonciers et au renforcement de la cohésion sociale dans six bassins versants, au Gorgol et au Guidimakha.

PRESENTATION DU PROJET

Le projet SAP3C

En Mauritanie, les terres arables sont principalement mises en valeur sous forme d’agriculture pluviale et, dans une moindre mesure, de cultures de décrue ou de bas-fonds, ces deux systèmes étant fortement dépendant du climat. Le changement climatique accentue ainsi les risques d’insécurité alimentaire et la Mauritanie continue de subir de manière régulière des crises alimentaires et nutritionnelles.

Sur la base de ces constats, l’AFD s’est engagé dans l’instruction d’un projet d’amélioration de la sécurité alimentaire par la relance de l’irrigué dans les régions du Gorgol et du Guidimakha (ASARIGG). En complément des activités d’appui à l’agriculture irriguée (périmètres maraichers et rizicoles principalement), une intervention spécifique sur ces zones d’agriculture pluviale et de décrue est prévue, ce à quoi répond le projet SAP3C porté par le Grdr.

Le projet (2018 – 2021), a ainsi pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables, à la restauration de l’environnement, à la réduction des risques de conflits fonciers et au renforcement de la cohésion sociale sur 4 territoires (3 dans le Gorgol et 1 dans le Guidimakha), en intervenant spécifiquement sur les zones non-irriguées (cultures pluviales et de décrue, zones pastorales, zones de collecte de produits forestiers non-ligneux).

Cette contribution générale sera réalisée au travers de quatre sous objectifs déclinés comme suit :

  1. Construire un cadre d’intervention, avec les acteurs des terroirs, basé sur une compréhension partagée des contraintes et des potentiels (OS1)
  2. Réduire l’insécurité alimentaire et fournir, à court terme, des revenus et des activités aux populations les plus vulnérables (OS2)
  • Renforcer les capacités des acteurs locaux sur les enjeux de préservation de l’environnement, de citoyenneté et de prévention des conflits et améliorer le fonctionnement des cadres de concertation inter acteurs en lien avec les collectivités locales et les STD (OS3)
  1. Favoriser l’appropriation des résultats et des méthodes du projet par tous les acteurs du territoire pour en assurer la pérennité (OS4)

Les résultats attendus correspondant à ces objectifs sont les suivants :

  • Résultat 1 / OS1 : Les acteurs locaux définissent ensemble les enjeux prioritaires de leurs territoires en matière d’agro écologie, d’aménagements hydro-agricoles et de gestion concertée des ressources naturelles
  • Résultat 2 / OS2 : Des aménagements et des pratiques agro écologiques, respectueux de l’environnement, permettent aux populations d’améliorer leur sécurité alimentaire et leurs revenus
  • Résultat 3 / OS3 : Les cadres d’échanges et de concertation mis en place par l’action, améliorent la cohésion sociale, la gestion des conflits ainsi qu’une gestion durable de l’environnement.
  • Résultat 4 / OS4 : Les principaux résultats de l’action sont capitalisés et partagés.

Membres du consortium SAP3C

En tant que chef de file, le Grdr est responsable de la gestion institutionnelle, administrative et financière du projet et coordonne la planification et le suivi des activités. Il est l’interlocuteur des différentes parties prenantes pour le consortium.

Chaque membre du consortium assure la gestion technique, administrative, financière et logistique des activités sous sa responsabilité et participe activement à la planification et au suivi des activités. Au niveau technique, l’intervention des membres du consortium est prévue selon leur expertise spécifique :

  • Le Grdr portera les actions liées à la transition agro écologique dans les systèmes de production ainsi que la valorisation des produits issus de ces pratiques sur le marché.
  • Le Gret, ONG de droit français, se chargera des concertations foncières pour la préparation des aménagements des ouvrages. Il apportera son appui technique à Tenmiya et mobilisera ponctuellement un animateur en agro écologie, pour accompagner celui du Grdr.
  • Tenmiya, ONG mauritanienne, mettra à disposition un ingénieur en Génie rural et pilotera les activités d’aménagements sous l’approche HIMO

ROLE DU / DE LA CHARGE/E DE PROJET SAP3C

Thématiques d’intervention

Le/la chargé/e de projet SAP3C sera directement en charge des actions portées par le Grdr :

  • Analyse participative des systèmes de production agro-sylvo-pastoraux
  • Cartographie participative et identification des enjeux de concertation autour des ressources naturelles, en particulier, le foncier
  • Consolidation participative du processus d’analyse des terroirs et prospective pour définir les actions prioritaires pour chaque site
  • Accompagnement des producteurs aux pratiques agroécologiques pour gérer leurs ressources naturelles et aide à la décision des producteurs pour l’orientation stratégique de leurs systèmes d’activités
  • Animation d’un réseau d’agro-pasteurs impliqués dans les activités d’agro écologie
  • Mise en œuvre de méthodes participatives de suivi-évaluation des activités
  • Productions d’outils méthodologiques
  • Atelier final de clôture de l’action

Il assure également le suivi et la coordination des activités mises en œuvre par l’ensemble des membres du consortium :

  • Analyse participative des ouvrages hydro agricoles existants et des potentialités hydro agricoles de la zone
  • Cartographie participative et identification des enjeux de concertation autour des ressources naturelles, en particulier, le foncier
  • Préparation et réalisations d’aménagements ruraux et accompagnements des populations à la gestion des ouvrages
  • Mise en place de comités et adoption de conventions locales de gestion des terres
  • Accompagnement des comités pour la mise en oeuvre des conventions de gestion des terres

Par ailleurs, le/la chargé/e de projet sera également mobilisé/e pour le suivi des activités d’autres projets portés par le Grdr dans le Gorgol, en lien avec le projet SAP3C, notamment : Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire (TAPSA), et Sécurité alimentaire dans le Gorgol et le Guidimakha (SAGGA).

Description des tâches

  1. Gestion du projet
  • Contribuer à la planification des activités assurant le respect du chronogramme de projet
  • Assurer la coordination du projet : communication régulière au sein du consortium, avec les délégations régionales de l’agriculture et de l’élevage, les différents partenaires régionaux, et organisation des réunions du comité de suivi régional
  • Assurer le reporting du projet : rédaction des rapports techniques trimestriels et annuels et autres documents de suivi mis en place
  • Elaborer les prévisionnels budgétaires en collaboration avec le coordinateur de la cellule de Kaédi
  • Organiser la collecte des données pour le renseignement des indicateurs du système de suivi-évaluation
  1. Appui technique et méthodologique à l’équipe du projet
  • Consolider la méthodologie et les outils de mise en œuvre des activités en lien avec la coordination technique
  • Appuyer la mise en œuvre directe des activités
  • Elaborer les planifications mensuelles et hebdomadaires des activités pour l’organisation de l’équipe du Grdr et des missions d’intervenants en collaboration avec le coordinateur de la cellule de Kaédi
  • Contribuer à la capitalisation et à la promotion de la communication autour des résultats et impacts du projet en lien avec la coordination technique

 

VilleMauritanie (Gorgol, Guidimakha)
Expériences / Formation du candidatFormation

Minimum Bac + 4 en agronomie, développement rural, environnement.

Compétences / connaissances requises

  • Expérience significative (minimum 2 ans) dans la gestion de projets de développement rural à des fonctions équivalentes à celles du poste à pourvoir en Afrique de l’Ouest et plus particulièrement en Mauritanie
  • Bonne connaissance de techniques d’animation communautaires, du développement local et économique
  • Bonne connaissance théorique et pratique de l’agroécologie
  • Connaissance des procédures des bailleurs de fonds de la coopération internationale et plus particulièrement de l’Agence Française de Développement
Qualité du candidat
  • Sens de l’organisation et rigueur
  • Grande autonomie dans le respect des tâches déléguées
  • Grandes capacités d’animation
  • Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit
  • Bonnes capacités d’analyse et de synthèse
  • Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle
  • Sens de la communication multi acteurs
  • Capacité de gestion de processus prenant en compte des enjeux complexes
  • Capacité de travail sous pression dans le respect des procédures des bailleurs
  • Disponibilité et capacité à vivre dans une région reculée
  • Maîtrise d’une des langues locales (Hassanya, Soninké, ou Poular) serait un avantage
FonctionsCoordination, Gestion de projet
ActivitésAgriculture, Environnement, Appui institutionnel, Décentralisation, Social
PaysAfrique, Mauritanie
ContratInconnu, Volontariat / service civique
Durée du contrat31 mois (prise de fonction en octobre 2018)
Salaire / IndemnitéSelon grille salariale en vigueur
Documents à envoyerCV + lettre de motivation avant le 15 octobre 2018 en indiquant « Candidature Chargé/e de projet SAP3C » en objet du mail
Nom de la personne contactLéa Graafland
Email de la personne contactlea.graafland@grdr.org
Date de fin de validité15/10/2018

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.