Mali

L’Institut du Sahel recrute 01 Expert en Biosécurité et Politique Semencière-Mali

L’Institut du Sahel recrute 01 Expert en Biosécurité et Politique Semencière

L’Institut du Sahel (INSAH/CILSS)

Bamako, Mali
Description
AVIS DE VACANCE DE POSTE
Les candidatures féminines et celles des ressortissants des Etats-Membres sous représentés dans les effectifs du CILSS sont fortement encouragées
 L’Institut du Sahel (INSAH/CILSS) est une des institutions spécialisées du Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) chargée de coordonner, harmoniser et promouvoir les actions de recherche agro-socio-économique et sur la population / développement dans les Etats membres du CILSS.
Pour conduire son programme collaboratif CILSS-CEDEAO-UEMOA, l’INSAH/CILSS recherche des candidatures de personnes qualifiées et expérimentées  pour le recrutement d’un (e) Expert en Biosécurité et Politique semencière qui sera  basé à Bamako (Mali).
 I.               Justification
L’application des biotechnologies peut aider, de manière significative, à faire face à plusieurs contraintes qui pèsent sur le secteur agricole ouest africain et sahélien.
En effet la biotechnologie moderne connaît de nos jours plusieurs applications dans l’agriculture. C’est le cas du développement sans précédent des plantes génétiquement modifiées.
Mais malgré les  avancées  énormes dans la gestion des  génomes, des préoccupations demeurent quant à la méconnaissance des effets néfastes potentiels de l’utilisation des produits génétiquement modifiés sur la santé humaine et sur l’environnement.
La 37ème session du Conseil des Ministres des pays membres du CILSS tenue à Banjul (Gambie) avait demandé au CILSS de prendre les dispositions idoines pour l’informer des questions relatives aux organismes génétiquement modifiées (OGM) afin que les Etats membres puissent prendre des décisions appropriées en conséquence.
La 38ème session de ce Conseil des Ministres des pays du CILSS tenue en novembre 2003 à Nouakchott a elle aussi recommandé au CILSS d’entreprendre des investigations plus approfondies dans le domaine des OGM. Ainsi,  un l’état des lieux de la réglementation et des directives pour l’autorisation de la circulation des OGM dans le Sahel a été réalisé et a fourni des indications précises devant conduire à la mise en place au niveau sous régional d’un dispositif de réglementation et de contrôle.
Suite à la Conférence Ministérielle des pays de l’espace CEDEAO sur la biotechnologie, tenue du 21 au 24 juin 2005 à Bamako (Mali), un plan d’actions pour le développement des biotechnologies  et la mise en place d’une approche régionale pour la biosécurité est adopté en 2007 dans l’espace CEDEAO. Le CILSS est responsabilisé comme Agence d’exécution déléguée pour le volet biosécurité.
Le CILSS a entrepris un vaste programme sur la règlementation des intrants agricoles, qui a débouché sur l’élaboration en 2006 des conventions Cadre sur les Semences et sur la Biosécurité et le Cadre Régional de Concertation pour mettre en œuvre ces deux conventions.
Par la suite les politiques du CILSS, de la CEDEAO et de l’UEMOA ont convergé sur ces thématiques : en 2006 pour la réglementation sur les semences et en 2009 pour la le cadre règlementaire régional de biosécurité. Une feuille de route commune CEDEAO-CILSS-UEMOA a été signée entre ces institutions en 2009 pour la mise en œuvre la politique commune de biosécurité.
Ainsi le règlement  c/REG.4/05/2008 portant harmonisation des règles régissant le contrôle de qualité, la certification et la commercialisation des semences végétales et plants dans l’espace CEDEAO est élaboré et adopté respectivement en 2008 par la CEDEAO et 2009 par l’UEMOA. La mise en œuvre de cet règlement est en cours dans le cadre du Programme Semencier pour l’Afrique de l’Ouest..
Quant à la règlementation commune sur la biosécurité, une version consensuelle est élaborée en 2014 et est soumise à l’ensemble des Etats de l’espace CILSS-CEDEAO pour approbation.
Les programmes de biosécurité et des semences du CILSS ont pour objectif l’harmonisation des politiques des Etats membres de la CEDEAO et du CILSS d’une part et l’appui aux  pays de la sous-région à mettre en œuvre ces politiques communes.  Ils doivent contribuer à atteindre les objectifs de sécurité alimentaire et nutritionnelle durable, de préservation de l’environnement et de croissance économique.
Pour le poste d’expert en biosécurité et semence, le CILSS recherche des personnes possédant une grande expérience, un niveau de qualification et de  compétence élevé. Les présents TDR ont pour objet de préciser les termes de recrutement de l’Expert qui conduira les programmes du CILSS en la matière en synergie avec la CEDEAO, l’UEMOA et le CORAF/WECARD.
 II.              Informations sur le poste
Intitulé du poste: Expert en Biosécurité et Politique semencière
Localisation: Bamako, Mali –
Type de contrat: Contrat à Durée Déterminée (CDD)
Type de recrutement: Inter-étatique
Grade: P5
Durée initiale du contrat: 1  an renouvelable
Date de clôture: 24 Juillet 2018
 III.            Responsabilités et tâches principales de l’expert
Sous l’autorité du Directeur Général de l’Institut du Sahel (INSAH) et la supervision technique directe du Chef du Département Etudes et Recherches sur les Intrants Agricoles et Règlementations (DRIAR) de l’INSAH, les domaines de travail du titulaire porteront entre autres, sur les aspects suivants :
a)    contribuer à  la mise en œuvre de la réglementation commune de biosécurité au niveau régional ;
b)    contribuer à la mise en œuvre de la réglementation commune sur les semences végétales et plants au niveau régional ;
c)     contribuer à renforcer les cadres nationaux de biosécurité dans les pays ;
d)    contribuer à renforcer les comités nationaux de semences dans les pays;
e)    mettre en œuvre toutes les activités et coordonner les initiatives au niveau du Système CILSS, relatives à la mise en œuvre de la réglementation sur les semences végétales en Afrique de l’Ouest ;
f)      exécuter toutes tâches confiées par le CILSS.
Dans l’exécution de ses tâches, le candidat retenu travaillera en synergie avec la CEDEAO, l’UEMOA et le CORAF/WECARD dans le cadre des initiatives communes sur ces thématiques
IV.            Profil du candidat et critères de sélection
Conditions d’éligibilité :
a)    Les candidats au poste d’Expert en Biosécurité et Politique semencière doivent être des ressortissants des Etats membres du CILSS ;
Ils doivent avoir les qualifications suivantes :
b)    Être titulaire d’un Doctorat et/ou d’un Ph.D dans les domaines de la biologie notamment en génétique, agronomie, biochimie, microbiologie ou médecine, agroéconomie, sélection, biotechnologie, normalement acquis au moyen d’un programme de formation poste universitaire ou d’une expérience équivalente dans les domaines précités ;
c)     Connaissance et expérience à travailler avec les scientifiques ainsi qu’une compréhension des priorités de recherche dans le domaine de l’agriculture, l’élevage et l’environnement ;
d)    Connaissance des législations nationales en biosécurité, semences et des meilleures pratiques, de même que les conditions techniques pour les environnements de laboratoire de recherche ;
e)    Connaissance et expérience dans le domaine de la production des semences végétales ;
f)      Connaissance du cadre réglementaire de la production et de la diffusion des semences végétales en Afrique de l’Ouest en particulier ;
g)    Expérience dans l’évaluation de politiques, de réglementation, des méthodes et procédures pour assurer la mise en œuvre des conventions ;
h)    Expérience à mener des inspections de laboratoires et à préparer des rapports d’évaluation ;
i)      Forte aptitude en communication et en relations interpersonnelles ;
j)      Capacité à travailler dans un environnement stressant ;
k)     Avoir au moins 05 ans d’expérience dans les domaines  de la biosécurité et celui des semences végétales;
l)      Etre âgé de 50 ans au plus ;
m)   Connaissance parfaite d’une langue et capacité avérée de travailler dans l’une des autres langues officielles du CILSS (français, anglais, arabe, portugais).
n)    Très bonne connaissance et maîtrise de l’outil informatique (les logiciels Word, Excel, Access, etc…).
V.             Dossier de candidature
Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes :
– une lettre de motivation ;
 -un Curriculum Vitae actualisé et certifié sincère par le candidat ;
 -les copies certifiées conformes des titres, diplômes, attestations de qualification ;
– une attestation délivrée par son (ses) employeur(s) précisant les emplois et les fonctions exercées et leur durée ;
– un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif tenant lieu ;
– une copie du certificat de nationalité ou tout autre document justifiant la nationalité d’un Etat membre du CILSS.
Les dossiers de candidature devront parvenir sous pli-fermé avec la mention : «Candidature au poste d’Expert en Biosécurité et Semences »
« A n’ouvrir qu’en séance de dépouillement » à l’adresse ci-dessous indiquée :
Monsieur le Directeur Général de l’Institut du Sahel
BP 1530, Bamako, République du Mali
Tél : (223) 20 22 30 43 / 20 22 47 06 / 20 23 40 67
Fax : (223) 20 22 78 31
 Les dossiers peuvent être aussi adressés par courrier électronique aux adresses suivantes : administration.insah@cilss.int;  recrutements@cilss.int; au plus tard le 24 juillet 2018.
 L’avis de vacances est disponible sur la plateforme de recrutement du CILSS (www.erecrutements.cilss.int)
 Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour la suite du processus de recrutement.
0 Partages

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.