Congo RDC

UNICEF recrute 01 Consultant International-réalisation d’un bilan de compétences

UNICEF recrute 01 Consultant International pour la réalisation d’un bilan de compétences des enfants entrants en 1ere année primaire en R.D.C

Entreprise/Structure: UNICEF
Ville, Pays: Kinshasa, Congo, Dem. Rep
Niveau d’études minimum réquis: Bac + 5 ou plus
Expériences professionnelles demandées: 5 ans
Date limite de dépôt de dossier: 04-06-2018
Email de réception des candidatures : Non précisé

Détails de l’offre:

Consultant International pour la réalisation d’un bilan de compétences des enfants entrants en 1ere année primaire en R.D.C, (Niveau P-3), Kinshasa
Job Number: 513375 | Vacancy Link
Locations: Africa: Congo, Dem. Rep
Work Type : Consultancy
1.  CONTEXTE ET JUSTIFICATION
En réponse aux besoins en matière d’éducation primaire en République Démocratique du Congo (RDC) exprimés à travers le programme de coopération avec l’UNICEF, le programme Education Primaire de Qualité pour Tous contribue à assurer aux enfants un accès universel et une augmentation significative et équitable de l’achèvement de l’éducation primaire. Le programme Education vise ainsi l’atteinte de la scolarisation universelle en mettant en œuvre des paquets d’interventions qui s’appuient sur plusieurs piliers, notamment : i) l’accès à l’éducation, ii) la qualité de l’éducation, iii) la gouvernance du secteur, iv) la réponse aux situations d’urgence.
Dans la perspective de favoriser un développement harmonieux, une scolarité réussie et, plus tard, le succès dans la société, il faut assurer aux enfants, et notamment à ceux de milieux défavorisés, des soins et un encadrement pendant leur petite enfance. Comme certaines études l’ont montré (Mingat, 2006), la préscolarisation, qui concourt à une meilleure préparation des enfants à l’entrée au primaire a des impacts significatifs à la fois sur la rétention au primaire, sur le redoublement et la réussite scolaire.
L’enseignement préscolaire, étape importante du développement du jeune enfant, a connu une expansion en République Démocratique du Congo, quoique le niveau demeure encore très bas, comparé aux autres pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. En effet, le taux de scolarisation se situe autour de 4.5% avec 4648 écoles maternelles publiques, privées et communautaires localisées en grande partie en milieu urbain et accueillant des enfants de 3-5 ans.
La Stratégie Sectorielle pour l’Education et la Formation 2016-2025, document qui définit les priorités d’actions et stratégies de mise en œuvre des politiques du secteur éducation, prévoit une couverture préscolaire de 20% en 2025, s’appuie sur deux principales modalités qui sont :  i) le développement d’une offre communautaire pour favoriser l’éveil et l’éducation des enfants âgés de 3 à 5 ans  et ii) la mise en place d’une classe préprimaire d’une année dans les écoles primaires, qui permettra d’accueillir et de préparer les enfants âgés de 5 ans aux études primaires.
A la différence des classes maternelles qui préparent pendant 3 années les enfants à l’entrée au primaire, les classes pré primaires prévoient une année de préparation à l’entrée au primaire. Installées dans les écoles primaires, elles accueillent les enfants de 5 ans afin de stimuler leur développement cognitif, social, langagier et de mieux les préparer pour une bonne transition en première année primaire à l’âge légal de 6 ans. Démarré en 2016, le développement de la classe pré primaire bénéficie dans sa phase pilote, de l’appui de l’UNICEF pour le fonctionnement de 100 classes mises en place dans trois provinces (Equateur, Haut Katanga et Lualaba) ; sur un total de 1000 classes que le gouvernement s’est engagé à mettre en place dans l’ensemble du pays.
La présente étude qui s’inscrit dans le cadre d’une initiative appuyée par le Bureau UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, se veut un bilan de compétences des enfants entrant en première année du primaire afin d’examiner leur niveau selon qu’ils ont ou non bénéficié d’une scolarisation préscolaire. L’analyse permettra ensuite d’évaluer les différences entre les différents groupes d’enfants et ainsi de proposer et ce basé sur des évidences, des orientations/recommandations pour un développement optimal du préscolaire.
OBJECTIFS DE LA CONSULTATION
1- Objectif général
L’objectif général de cette consultation est de produire des informations susceptibles de mieux connaitre le niveau de connaissance à l’entrée au primaire ( données actuellement manquantes) et par la suite, d’améliorer la connaissance des compétences des enfants  à l’entrée en première année du cycle primaire
Objectifs spécifiques
De façon spécifique, il s’agit de :
Conduire une étude sur les compétences de l’enfant à l’entrée en première année du cycle primaire, rédiger et finaliser le rapport;
Faire une analyse des différentes modalités de préparation à l’entrée au primaire. La modalité préprimaire (encadrement préscolaire de 1 an) fera l’objet d’une analyse approfondie prenant en compte le contexte de mise en œuvre étant donné le démarrage assez récent dans le pays (Janvier 2016). Les analyses incluront : les compétences de l’enfant, la situation socio-économique de l’enfant, le statut familial de l’enfant (vivant avec les deux parents, un seul parent, sans les deux parents)
Identifier les modes d’organisation (contenu d’activités, type d’encadreurs utilisé, etc.) du préscolaire en termes de cout efficacité prenant en compte les aspects de durée, de niveau académique et de formation des enseignants, de taille des groupes, de contenus des activités offertes aux enfants, aspects langagiers, mais aussi de contenu
RESULTATS ATTENDUS
 L’étude sur les compétences de l’enfant à l’entrée en première année du cycle primaire est conduite et le rapport du bilan est finalisé ;
Une analyse des différentes modalités de préparation à l’entrée au primaire est disponible. Ces analyses incluront les compétences de l’enfant, la situation socio-économique, le statut familial (enfant vivant avec les deux parents, avec un seul parent, sans les deux parents)
Les modes d’organisation du préscolaire (contenu d’activités, type d’encadreurs utilisé, etc.) les plus coûts-efficaces sont disponibles
DEMARCHE METHODOLOGIQUE – ACTIVITES ET TACHES DU CONSULTANT
Méthodologie
L’étude du bilan de compétences se place dans le cadre plus large d’une étude régionale Unicef, et sur la méthodologie et les outils développés à cet effet ( qui restent à être adaptés au contexte de la RDC et de cette étude) et se fera en étroite collaboration avec les équipes du ministère de Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel (EPSP) impliquées dans le fonctionnement du préscolaire, l’équipe de l’UNICEF en RDC et le support du bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
Le bilan est basé sur :
La construction d’une enquête : à partir de : i) la constitution d’un échantillon  raisonné et représentatif des différentes formes de préscolaire existants et limité aux provinces de mise en œuvre de l’approche préprimaire ; ii) l’adaptation des outils (questionnaires élèves, questionnaire sur le mode d’organisation de préscolaire, guide enquêteur) de collecte et la formation, iii) Le prétest des outils de mesure et la finalisation de l’étape préparatoire de l’enquête ; iv) l’administration de l’enquête
Le traitement et l’analyse des données quantitatives
La rédaction et la finalisation du rapport
La conduite de l’étude fera à la fois intervenir un comité technique de pilotage et un consultant international.
Couverture géographique
La collecte des données du bilan se déroulera dans les provinces de l’Equateur, Haut-Katanga et Lualaba, provinces de mise en œuvre du projet ACCELERE ! 4 qui bénéficie de l’appui de l’UNICEF sur financement de l’USAID.
Orientation méthodologique
Un guide méthodologique d’élaboration du bilan existe et devra faire l’objet d’une adaptation en fonction du contexte du pays.
L’échantillon des enfants de la 1ere année du primaire sur lequel va porter le bilan sera constitué de i) d’enfants n’ayant bénéficié d’aucune forme de préscolarisation et ii) d’enfants qui en ont bénéficié mais en représentant toutes les formules de préscolarisation (par exemple communautaire, maternelle classique, préprimaire) et en prenant également en compte les différents types ou statuts existants (public, privé confessionnel, privé laïc, communautaire, école coranique). Cette analyse des formules de préscolarisation devra être finalisée par le consultant en collaboration avec l’équipe technique pour la détermination de la taille finale de l’échantillon.
Il inclura aussi la localisation géographique (les 3 provinces ciblées), en distinguant le milieu (urbain ou rural), de leur implantation.
Pour la constitution de l’échantillon telle que prévu dans le guide méthodologique, il est conseillé de retenir un nombre de 150 à 200 enfants  par formule en y ajoutant un nombre comparable pour ceux qui n’ont pas été préscolarisés. Dans le cadre de la RDC et sur une base de 200 enfants par formule et de cinq formules (à valider) plus la non-préscolarisation, l’échantillon maximum serait alors de 1 200 enfants à enquêter. Cependant, la finalisation de la taille de l’échantillon devra tenir compte du contexte spécifique de la RDC (faible taux de préscolarisation) et sera adaptée en fonction de la cartographie des écoles qui sera faite en collaboration avec l’équipe technique.
Pour la passation du bilan de compétences et selon la méthodologie de l’UNICEF, 10 enfants seront considérés par école primaire, cela indique que le nombre tant des écoles primaires (où est réalisée l’enquête) que des structures préscolaires (d’où sont originaires les entrants en primaire préalablement préscolarisés) serait de 120 maximum.
Equipe technique
Afin de préparer et piloter cette étude, une équipe technique composée de directions du ministère et de l’UNICEF coordonnera les différentes étapes selon un plan de travail. Elle sera impliquée dans :
L’adaptation au contexte de la RDC du bilan théorique de compétences déjà développé par l’UNICEF ;
L’adaptation/validation des outils appropriés pour la mesure des acquisitions.
La constitution de la documentation nécessaire sur le préscolaire (données disponibles sur les enfants par âge et structure d’accueil au préscolaire et à l’école primaire);
La définition des critères d’échantillonnage et d’élaboration de la cartographie de l’enquête.
La réalisation d’ une enquête pilote dans quelques écoles  hors échantillon (quelques écoles de la ville de Kinshasa) afin de tester les outils
La validation de chacune des étapes du processus
Un consultant international apportera son expertise dans toutes les étapes (outils, formation, traitement et analyse, finalisation du rapport).
ACTIVITES ET TACHES DU CONSULTANT
Le consultant international sera chargé de :
Guider les actions à mener par l’équipe technique nationale ;
Adapter la méthodologie régionale au contexte de la RDC et de cette étude, pour produire un le protocole d’enquête à partir d’une approche participative, impliquant les acteurs travaillant dans le domaine ;
Aider au ciblage des compétences et capacités cognitives et langagière attendues d’un jeune enfant à son entrée à l’école primaire;
Constituer en collaboration avec l’équipe nationale, l’échantillon raisonné et représentatif qui prendra en compte les enfants ayant bénéficié du préscolaire et ceux n’ayant pas eu cette opportunité ; et valider l’échantillon;
Sur la base des outils développés par WCARO (Bureau Régional UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre), élaborer les outils d’enquête en collaboration avec l’équipe technique :
 questionnaires (élève et directeur école) et les items de test pour l’enquête de terrain;
 guide de l’enquêteur avec l’équipe technique;
Finaliser les outils sur la base des recommandations et observations de l’enquête pilote
Former les enquêteurs
Suivre la saisie des données collectées
Traiter les données de l’enquête et en faire l’analyse  (voir résultats attendus);
Rédiger le rapport provisoire de l’étude en collaboration avec l’équipe nationale et l’UNICEF;
Intégrer les commentaires de l’équipe, de l’UNICEF et finaliser le rapport;
Participer à la présentation et validation du rapport final
PROFIL DU CONSULTANT
Afin d’effectuer ces travaux, le consultant doit avoir les compétences suivantes:
Avoir un diplôme universitaire en sciences sociales, sciences de l’éducation ou dans une discipline étroitement liée à l’étude, minimum Bac + 5 et/ou un doctorat
Avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la petite enfance et de l’éducation Avoir une expérience prouvée dans la conduite et le traitement des enquêtes sociales, titres de travaux à l’appui
Avoir déjà réalisé des études de bilans de compétences des acquis scolaires pour des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
Etre apte à travailler en équipe avec des évidences de résultats dans le passé
Bien maitriser le français et être disponible pour toute la période de la consultation
Avoir une connaissance avérée du contexte de l’Education en Afrique de l’Ouest et du Centre.
PROCESSUS DE SELECTION DU CONSULTANT
La modalité utilisée pour la sélection du consultant est l’appel à candidatures ouvert.
En plus des considérations techniques et financières, le choix du consultant sera fonction de sa disponibilité  .
Offre technique : document d’un maximum de 15 pages où le/la consultant/e : (a) explique sa compréhension des Termes de Référence ; (b) explique comment sera conduit le bilan avec les étapes ; (c) présente un tableau synthétique avec les différentes études de ce type déjà réalisées, (d) présente son Curriculum vitae ; (e) confirme sa disponibilité pour la période considérée.
Offre financière : Le consultant fera une offre financière qui inclura le cout d’honoraires journalier et le nombre de jours de consultation. Les frais de DSA correspondant aux missions en RDC ne seront pas inclus et seront directement calculés par l’UNICEF
Attention : les deux offres techniques et financières doivent impérativement être présentées pour que les candidatures puissent être examinées
Closing Date Mon Jun 04 2018 23:55:00 GMT+0100 (Afr. centrale Ouest)

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.