Congo RDC ONG

Première Urgence Internationale (PUI) recrute 01 Coordinateur des Opérations

Première Urgence Internationale (PUI) recrute 01 Coordinateur des Opérations

Entreprise/Structure: Première Urgence Internationale (PUI)
Ville, Pays: Tanganyika , Congo RDC
Niveau d’études minimum réquis: Non précisé
Expériences professionnelles demandées: Non précisé
Date limite de dépôt de dossier: 30-11-2017
Email de réception des candidatures : Non précisé

Détails de l’offre:

RDC – Un(e) Administrateur/trice Tanganyika
Description
Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.
Découvrez notre histoire et nos valeurs
 Situation et besoins humanitaires :
La RDC en 2017 fait encore face à une instabilité importante, principalement dans l’est du pays (Kivus, Province Orientale et Tanganyika) en raison des affrontements entre les groupes armés irréguliers et les forces militaires nationales/MONUSCO au Nord Kivu et du conflit inter communautaire entre la population Batwa et Luba dans la Province du Tanganyika. Par ailleurs, des enjeux politiques et constitutionnels continuent de complexifier la grille de lecture des différents conflits encore en cours, en particulier le processus d’élections présidentielles qui reste pour l’heure flou.
D’autres facteurs aggravants contribuent à déstabiliser le contexte, tels que les effets des perturbations climatiques reportées pendant le premier trimestre 2016, et les épidémies de rougeole, cholera et fièvre jaune.
Au niveau de la Région des Grands Lacs, le pays est directement affecté par l’instabilité politico-militaire des pays frontaliers comme la RCA et le Burundi.
La situation dans la province du Nord-Kivu a peu évolué pour la population depuis la défaite du mouvement rebelle M23 fin 2013. Les FARDC se focalisent actuellement sur d’autres fronts pour lutter contre les nombreux groupes armés actifs dans la région (Maï Maï, APCLS, FDLR, ADF etc…). En outre, les tensions ethniques et les problématiques d’accès à la terre sont sources de tensions particulières dans les zones d’intervention de PUI (Masisi, Rutshuru, Béni).Les fermetures forcées des camps de déplacés internes ont contribué à la déstabilisation du contexte en mettant en péril la vie de milliers de personnes déplacées et le fragile équilibre économique de milliers de familles d’accueil.
Dans la province du Tanganyika, des conflits ethniques (entre milices Twas/pygmées- et Lubas/Bantoues) initiés en 2012 ont connu une escalade en 2016 ainsi qu’au  début de l’année 2017. Les zones d’intervention de PUI (Zone Sanitaire de Kiambi,  Nyunzu et Kabalo) se caractérisent par un dénuement important de certains groupes (accès limité aux terres agricoles, à l’eau potable, enclavement, récurrence d’épidémies telles que la rougeole et le choléra) exacerbé par les déplacements les plus récents.
Dans la province du Sud-Ubangi, plusieurs camps de réfugiés ont été ouverts dans les territoires de Libenge et de Zongo entre en lien avec la crise en cours en RCA. Fin 2016, plus de 100 000 réfugiés étaient enregistrés dans l’ex-province de l’Equateur incluant le Sud-Oubangi. Considérant que la majorité des habitants de la zone de Libenge sont eux-mêmes des « retournés » revenus de la République du Congo en 2012, les tensions dérivant de la cohabitation forcée entre les populations locales et les réfugiés pourraient constituer un facteur d’instabilité.
 Notre action sur le terrain :
En activité depuis 2007 au Nord Kivu, PUI était en charge de la gestion des camps de personnes déplacées en partenariat avec le HCR. En 2017, PUI est en charge de la gestion de 10 Sites dans la zone de Goma ainsi que dans la zone de santé de Mweso en partenariat avec l’OIM. Parallèlement, PUI a mis en œuvre de nombreux projets de sécurité alimentaire (distributions alimentaires, d’intrants agricoles, multiplication locale de semences) financés par OFDA au profit de 4000 ménages depuis sa base de Mweso. PUI a également ouvert une base opérationnelle à Béni pour apporter un soutien aux structures de santé locales.
Au Tanganyika, PUI se positionne depuis 2013 avec une réponse d’urgence aux populations déplacées dans une zone où les acteurs humanitaires sont encore peu nombreux. Financé par ECHO en 2017 et le Fonds Commun Humanitaire, PUI soutient les centres de santé des ZS de Kiambi, Kabalo et Nyunzu (accès aux soins de santé primaire, lutte contre la malnutrition sévère, assistance financière etc…). PUI intervient également pour répondre aux besoins en soins de santé primaire, en malnutrition aiguë sévère et en traitement / suivi des victimes de violences sexuelles, des populations déplacées et dans la lutte contre le VIH/Sida.
De 2014 à 2017, PUI a travaillé également sur des projets de sécurité alimentaire (foires aux semences et outils, relance agricole) sous financement OFDA.
Dans le Sud-Ubangi, PUI intervient dans le secteur de l’assistance alimentaire et dans le secteur des soins de santé primaire
Depuis début 2015 PUI a mis en place une stratégie d’appui aux réfugiés centrafricains hors site et aux familles hôtes par le biais  de distribution de vivres, d’un projet de relance agricole et de relance économique et le soutien au système de santé.
Découvrez notre réponse à la crise
Dans le cadre de nos activités en RDC, nous recherchons un(e) Administrateur/trice Tanganyika.
Le/la admin  province est responsable du bon fonctionnement des services administration de la  province dans le respect des procédures PUI et bailleurs. Basé à Kalémie, il/elle sera responsable des volets RH, admin et finance de Kalémie ainsi que de trois bases : Kiambi, Kabalo et Nyunzu
Suivi administratif et financier Il/Elle supervise les volets administratifs et financiers sur la  province  et s’assure du respect des procédures afférentes, avec l’appui fonctionnel du/de la Coordinateur/trice Administratif/tive et Financier/e (CAF) de la mission.
Ressources Humaines : Il/Elle supervise les activités de gestion administrative des ressources humaines sur la  province
 Merci de consulter la fiche de poste ci-dessous pour tous les détails nécessaires.
Et pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job On The field.
Ville: Tanganyika
Expériences / Formation du candidat
Formation :
Gestion financière/administrative
 Expérience :
Expérience dans l’humanitaire et a fortiori Internationale
 Aptitudes Transversales :
Gestion d’équipe
Connaissances en administration et gestion
 Qualités du candidat :
◦Capacité à travailler de façon autonome avec prise d’initiative et sens des responsabilités
◦Bonne résistance au stress et à l’isolement géographique
◦Sens de la diplomatie
◦Capacité d’analyse
◦Capacité d’adaptation et souplesse d’organisation
◦Organisation, rigueur et respect des échéances
◦Capacité à travailler et manager de manière professionnelle et mature
◦Capacité à travailler avec différents partenaires avec ouverture d’esprit et une communication adaptée
◦Capacité à vivre en communauté
Langues parlées
Français indispensable
Fonctions: Assistance, Secrétariat, Traduction
Activités: Economie, Finance, Administration
Pays: Afrique, RD Congo
Contrat: CDD
Durée du contrat: Salarié en Contrat à Durée Déterminée – 6 mois
Date de démarrage : 20 Novembre 2017
Salaire / Indemnité
Salaire brut mensuel : de 1 815 à 2 145 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PU-AMI
Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…
Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance
Hébergement  en maison collective
Frais de vie (« Per diem »)
Documents à envoyer
Merci d’envoyer votre candidature (CV et Lettre de Motivation) à l’adresse ci-dessous en précisant l’objet suivant : “AdminTanganyika – RDC”
Nom de la personne contact
Natalia Montoya, Chargée de Ressources Humaines Expatriées
Email de la personne contact: recrutement@premiere-urgence.org 
Date de fin de validité : 30/11/2017
0 Partages

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.