Cameroun Centrafrique Tchad

La BAD recrute 01 Charge de Programmes Pays Principal

La BAD recrute 01 Charge de Programmes Pays Principal (Pays Francophones ) « être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

Entreprise/Structure: La Banque Africaine de Développement
Ville, Pays: Cameroun / Gabon / Republique Centrafricaine / Tchad
Niveau d’études minimum réquis: Bac + 5 ou plus
Expériences professionnelles demandées: 6 ans
Date limite de dépôt de dossier: 21-06-2018
Email de réception des candidatures : Non précisé

Détails de l’offre:

Charge de Programmes Pays Principal (Pays Francophones)
Titre du poste: Charge de Programmes Pays Principal (Pays Francophones)
Grade: PL4
Poste N°: 50066403 50070536 50079636 50066110
Référence: ADB/18/096
Date de clôture: 21/06/2018
Objectifs
LIEU D’AFFECTATION:  Cameroun –  Gabon – Republique Centrafricaine – Tchad
LA BANQUE:
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines, dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.
LE COMPLEXE:
La Banque s’est réorganisée et est en train de mettre sur pied le Complexe chargé du développement, de l’intégration et de la prestation de services au niveau régional, dont l’objectif principal est de renforcer les capacités régionales et de rapprocher les responsables des activités destinées aux clients des régions dont ils ont la charge. Cinq centres de développement, d’intégration et de prestation de services au niveau régional ont été créés, dirigés chacun par un directeur général. Ce sont les centres pour l’Afrique australe, l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique orientale et l’Afrique centrale.
LE DEPARTEMENT QUI RECRUTE :
Le chargé de programmes pays assure la facilitation de la revue, de l’examen et de l’évaluation des objectifs, de la structure, des procédures, des politiques et des systèmes de gestion de l’organisation pour soutenir la mise en œuvre et le suivi des programmes. Cet objectif sera atteint au travers de l’évaluation de l’efficience et de l’efficacité des programmes de l’organisation, de l’application de techniques telles que la gestion, l’analyse, les études des méthodes et des procédures. Le travail consiste également à entreprendre la planification et l’analyse des propositions de programmes et de budgets pour garantir la conformité au programme de travail, à l’orientation stratégique et aux objectifs budgétaires de l’organisation. Le département produit des rapports périodiques à l’intention de la direction, qui résument les constatations et les recommandations de changement résultant de ces analyses.
LE POSTE:
Le rôle principal du chargé de programmes pays consiste à s’assurer que le portefeuille du pays qui lui est affecté est sain et performant. Le titulaire du poste fait office d’expert professionnel chargé d’apporter un appui aux chefs de bureaux nationaux auxquels incombent de multiples activités entrant dans le champ des programmes de travail et des projets et, le cas échéant, cet appui est étendu au directeur général de façon ad hoc ou fourni selon les instructions. Ce rôle requiert des suivis continus auprès des chefs de projets concernés et la préparation de plans d’amélioration des portefeuilles pays ou régionaux.
En tant que chargé de programmes pays, le titulaire du poste fournit des avis et oriente la planification stratégique à travers l’analyse des stratégies et des cadres de résultats dans le pays à lui affecté. Il soutient la conception et l’élaboration de programmes/projets de travail et d’activités et y contribue, en s’appuyant sur la stratégie et le cadre de résultats approuvés pour le Complexe, et fournit une expertise pour la budgétisation des ressources.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du directeur général, le chargé de programmes pays exécute les tâches et assume les responsabilités ci-après :
•  préparation de rapports – préparer tous les trois mois une synthèse du Rapport trimestriel sur le portefeuille préparé par les chargés de programmes pays (CPO) du Bureau pays à l’intention du Directeur général, du directeur général adjoint, du chargé de programmes pays au niveau régional et de l’économiste principal ;
•  préparer chaque mois une synthèse de la mise en œuvre du programme de travail du département et mettre en exergue les goulets d’étranglement et les solutions proposées ;
•  assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations des rapports de synthèse mensuels sur le portefeuille ;
•  gestion du budget – en tant que coordinateur du budget ou point focal du département, coordonner la préparation du programme de travail du département et du budget connexe, conjointement avec les économistes pays et les chargés de programmes pays ;
•  coordination – coordonner les rapports soumis par le département, sur la base du calendrier glissant du Conseil (BRAG), en coordination avec les chargés de programmes pays (CPO) des bureaux pays ;
•  coordonner la gestion globale du portefeuille et la programmation des opérations ;
•  suivi – assurer le suivi et gérer le portefeuille ainsi que les activités opérationnelles ;
•  assurer le suivi des recommandations de BDEV et les recommandations d’audit de projets ainsi que les prescriptions du Conseil d’administration ;
•  gestion des projets et des programmes de travail – collaborer avec les experts sectoriels chargés de projets spécifiques pour s’assurer que les problèmes non encore réglés auxquels se heurtent les projets sont résolus et faire office de secrétaire de l’équipe pays ;
•  gestion des relations – servir de gestionnaire de relations institutionnelles de la Banque au niveau du centre régional ;
•  servir de point focal et de porte-parole pour ce qui est des problèmes opérationnels auprès du centre régional, les mandants extérieurs et les emprunteurs ;
•  gestion de la conformité – veiller à ce que les rapports d’activités et d’audit soient conformes aux exigences de la Banque et soient soumis dans les délais ;
•  veiller à la mise en œuvre des recommandations de supervision, de revue du portefeuille et de missions d’audit ;
•  assurer une supervision efficace des équipes de projets en ce qui concerne la qualité et la conformité aux processus et procédures opérationnels de la Banque (y compris les orienter vers le personnel en charge compétent dans les domaines fiduciaire, juridique et de sauvegarde, ainsi que dans d’autres domaines spécialisés) ;
•  contrôler et soutenir le travail du personnel sectoriel dans le cadre de la mise en œuvre des processus d’examen des performances du portefeuille pays auprès du gouvernement et d’autres partenaires au développement ;
•  entreprendre le contrôle-qualité des documents clés, participer au dialogue avec les pouvoirs publics, les communautés économiques régionales ou les groupements économiques nationaux, selon le besoin, et assurer le suivi des mesures convenues ;
•  apporter un appui au chef de bureau national pour garantir la conformité des actions des membres de l’équipe des bureaux pays à l’éthique, aux règlements, aux politiques et aux orientations de la Banque ;
•  contribuer à la préparation des dossiers d’informations sur les pays en rapport avec le portefeuille aux fins des Assemblées annuelles et autres dossiers d’information destinés à la Direction.
Coordination des activités hors prêts
•  fournir des avis au chef de bureau national sur les options stratégiques, tel que requis, pour améliorer les revenus et/ou le rapport coût-efficacité. Travailler en étroite collaboration avec le chef de bureau national et contribuer au processus annuel de planification et de budgétisation des activités, en tenant compte des besoins du pays dont il a la charge, et en fournissant des avis pour garantir une bonne élaboration et l’alignement des programmes de travail sur les priorités de la Banque qui comprennent, mais pas exclusivement, la génération de revenus et les priorités opérationnelles ;
•  fournir un appui pour l’administration des activités d’analyse et de conseil et des opérations de prêt à divers stades de préparation ainsi que des éléments d’information sur les documents y afférant. Cette fonction met l’accent sur la revue et l’évaluation des notes conceptuelles, les avant-projets de rapports d’évaluation et autres documents des opérations ainsi que les produits finaux.
Gestion des relations avec les parties prenantes
•  sous l’orientation du chef de bureau national, nouer et gérer de façon stratégique de solides relations de travail avec le gouvernement du pays à lui affecté, les organismes de développement international, les clients et parties prenantes clés ;
•  apporter un appui au directeur pays pour gérer les communications et faire en sorte que les parties prenantes soient informées des activités des projets, de leur état d’avancement ainsi que des exceptions et soient en mesure d’accepter les produits transférés ;
•  apporter un soutien actif au chef de bureau national pour gérer les relations avec le gouvernement et les autres partenaires au développement (PD) ;
•  fournir des avis sur les initiatives et les stratégies et les piloter pour promouvoir des relations efficaces et solides avec le gouvernement, le secteur privé et les partenaires au développement ;
•  conduire le processus d’évaluation des performances du portefeuille pays avec les CER/gouvernements concernés et les autres partenaires au développement ; cette tâche intègre la responsabilité du contrôle-qualité des documents clés, la participation au dialogue avec les CER/gouvernements et le suivi des mesures convenues ;
•  fournir des avis aux clients sur les problèmes pouvant avoir un impact sur l’atteinte des effets des projets (y compris les questions de durabilité et les exigences post-projets, telles que la maintenance).
Gestion des connaissances
•  interagir activement avec les chefs de projets/unités pertinentes de la Banque et les Cellules d’exécution de projets (CEP)/organismes gouvernementaux pour partager les études de cas, les leçons apprises et les meilleures pratiques en matière de gestion de portefeuilles ;
•  fournir des commentaires et des suggestions au chef de bureau national sur les politiques, stratégies et procédures opérationnelles de la Banque, dans le but d’œuvrer à l’amélioration continue de la mise en œuvre des politiques de la Banque ;
•  intégrer les enseignements tirés dans l’élaboration et la mise en œuvre des projets.
Visibilité de la BAD
soutenir les efforts du pays visant à améliorer la visibilité de la Banque dans la région ;
représenter et assurer la visibilité, le cas échéant, y compris par l’organisation/la participation à des événements importants, tels que les visites de responsables de haut niveau, les entretiens, les séminaires, les événements et conférences professionnels.
Gestion de la qualité
mettre l’accent sur la garantie de la haute qualité et de la performance du portefeuille du pays ;
veiller à ce que tous les rapports et les communications se fassent en temps opportun et soient de haute qualité ;
travailler conjointement avec les équipes pays et les directeurs concernés pour les cibles d’indicateurs de performances clés (IPC) assignées ; et
jouer un rôle clé et fournir des avis dans le pays à lui affecté sur les évolutions économiques, politiques, sociales et autres évolutions pertinentes pour les opérations de la Banque dans le pays.
Défense du mandat et du but du Complexe/de la Région – fournir un appui opérationnel direct et indirect qui contribue au produit et au mandat du Complexe pour la région ou le pays.
Qualification :
Être titulaire au moins d’un master (ou un diplôme universitaire équivalent) en économie, sciences sociales, ingénierie, agriculture/foresterie, administration des affaires, administration publique et connaissance des problèmes de développement.
Expérience :
Justifier d’au moins six (6) années d’expérience professionnelle pertinente en matière de formulation et de mise en œuvre de politiques, de programmes et de projets acquise soit au sein de la Banque, soit auprès d’une institution de développement similaire ou dans la fonction publique ;
jouir d’une expérience de la pratique d’acquisition de biens/travaux et d’acquisition de services de consultants conformément aux conditions de financement des bailleurs de fonds ;
jouir d’une expérience de travail en équipe dans un environnement multiculturel, multidisciplinaire, international et professionnel ;
jouir d’une expérience pertinente et obligatoire acquise sur le continent africain ;
avoir une expérience acquise au sein d’institutions multilatérales de financement du développement ;
jouir d’une expérience avérée en matière de préparation et/ou de revue des opérations dans une institution financière multilatérale.
Critères de sélection
Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables
Compétences comportementales :
innovation et créativité ;
orientation-client ;
excellentes compétences interpersonnelles ;
excellentes compétences en communication ;
expertise professionnelle ;
compétences en gestion des relations ;
compétences pour exercer de l’influence ;
détermination ;
prise d’initiative/identification d’opportunités/promotion de stratégie ;
organisation et structuration de niveau élevé.
Compétences techniques
Sens des affaires
compréhension exhaustive des structures des projets, y compris la planification des projets, la stratégie de gestion des risques, la stratégie de gestion des problèmes, la stratégie de gestion de la communication, avec une connaissance et une compréhension approfondies des éléments essentiels à la prestation efficace des services et à la mesure des impacts du développement par le biais des projets et programmes en Afrique ;
aptitude à identifier et à créer des liens significatifs entre les différents secteurs ;
compétences en efficacité opérationnelle pour exploiter l’ensemble des systèmes, des procédures et la culture au sein de l’organisation pour réaliser les résultats requis.
Mise en œuvre de la stratégie
compétences en matière de réflexion stratégique hautement poussées alliées à une aptitude à traduire les concepts et orientations stratégiques en mise en œuvre de projets et programmes réalisables et durables.
Négociation
compétences en négociation hautement développées et avérées pour produire des effets positifs auprès des interlocuteurs de haut niveau, tant internes qu’externes, et pour comprendre quand et comment appliquer le tact, exercer de l’influencer, maintenir une ligne ferme, nouer ou rompre les contacts, comprendre les lignes non écrites d’influence et se comporter en conséquence.
Exécution de tâches pour l’obtention de résultats
haut niveau d’expertise en matière de gestion de la performance du portefeuille ;
conduite d’interventions efficaces, opportunes et bien élaborées en vue d’obtenir des résultats ;
aptitude à travailler sous pression dans une organisation multiculturelle et décentralisée ;
orientation-client et résultats, avec de solides compétences en matière d’analyse et de communication (tant à l’oral qu’à l’écrit), réactivité, sens de la précision et attention aux détails ;
aptitude à créer des équipes performantes, nouer des relations et des partenariats avec un large éventail de clients, aussi bien internes qu’externes, pour la réalisation effective de résultats qui satisfont aux besoins et intérêts à long terme des clients au sein et à l’extérieur de l’institution.
Compétences en matière de gestion/leadership :
aptitude à assurer un leadership en matière de réflexion holistique en ce qui concerne l’exécution des programmes et les problèmes connexes ;
compétences en mentorat/encadrement ;
compétences en gestion du personnel.
Aptitudes
pouvoir communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue ;
être capable d’utiliser les applications standard MS Office (Word, Excel, Access et PowerPoint).
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème, à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG 
0 Partages

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.