Burkina Faso

Save the Children recrute 01 CONSULTANT

Save the Children recrute 01 CONSULTANT POUR LA REALISATION D’UNE ETUDE SUR LES PRATIQUES ENDOGENES DE PROTECTION DE L’ENFANT DANS LES REGIONS DE LA BOUCLE DU MOUHOUN ET DU CENTRE-NORD

Entreprise/Structure: Save the Children
Ville, Pays: Ouagadougou, Burkina Faso
Niveau d’études minimum réquis: Non précisé
Expériences professionnelles demandées: Non précisé
Date limite de dépôt de dossier: 03-07-2018
Email de réception des candidatures : burkina.recruitment@savethechildren.org

Détails de l’offre:

(01) CONSULTANT POUR LA REALISATION D’UNE ETUDE SUR LES PRATIQUES ENDOGENES DE PROTECTION DE L’ENFANT DANS LES REGIONS DE LA BOUCLE DU MOUHOUN ET DU CENTRE-NORD
1.1.       But et objectifs de l’étude
L’étude sur les pratiques endogènes de protection de l’enfant vise à déterminer les pratiques et les déterminants et mécanismes de protection de l’enfant dans les zones d’intervention du projet PIEREF.
Plus spécifiquement il s’agira :
–          d’effectuer une recherche et une analyse  des documents de référence sur les pratiques de protection communautaires de l’enfant pour l’enrichissement de l’analyse du contexte ;
–          d’identifier les principales étapes du développement de l’enfant au niveau communautaire ainsi que les déterminants, les rites et les pratiques marquant ces étapes ;
–          d’identifier les facteurs de protection de l’enfant au sein de la famille, et des communautés de base, et ce en lien avec les étapes du développement de l’enfant ;
–          d’identifier les pratiques de protection de l’enfant au sein des familles et des communautés de base ;
–          d’analyser les facteurs de risques qui affectent la protection de l’enfant au sein des familles et des communautés de base et de proposer des réponses appropriées ;
–          analyser l’efficacité des interventions en cours et de formuler des recommandations pertinentes pour l’amélioration de ces réponses.
1.1.       Résultats attendus
Le / la consultant(e) devra fournir à Save the Children International Burkina Faso un rapport sur le cadrage méthodologique de l’étude et un rapport final soulignant les aspects suivants :
–          Une analyse bibliographique pertinente à la lumière des documents de référence au niveau mondial et régional ainsi que des résultats d’études et recherches similaires.
–          Des données spécifiques sur les différentes formes de violences contre les enfants et sur leur ampleur au sein de la famille, dans le milieu scolaire et dans la communauté.
–          Les principaux déterminants, les facteurs et les pratiques communautaire de protection de l’enfant au sein des familles et des communautés de bases.
–          Une analyse des effets des pratiques endogènes de protection de l’enfant
–          Une analyse de l’efficacité des interventions en cours dans la perspective de renforcement du système de protection de l’enfant.
–          Une mise en évidence des recommandations appropriées pour la prévention, la protection des enfants contre la violence et le renforcement de l’environnement familial et communautaire dans les zones d’intervention du projet PIEREF.
1.2.       Responsabilités et activités
Sous la supervision du Conseiller Technique Protection de l’Enfant, et en liaison avec le Conseiller Technique MEAL de Save the Children, le/la consultant(e) travaillera en étroite collaboration avec les partenaires de mise en œuvre du projet, notamment les structures déconcentrées du Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, (MFSNF) et les autres services de l’Etat ainsi que les communautés de base. Le consultant devra :
1. assurer en liaison, Save the Children, la finalisation du Protocole de recherche de l’étude, des outils de collecte de données ainsi que tous les autres supports et produits intermédiaires de l’étude ;
2. effectuer une recherche et analyse bibliographique des documents de référence de Save the Children et du réseau mondial de partenariat sur la protection des enfants ainsi que des études et recherches disponibles sur la protection de l’enfant au Burkina ;
3. Développer, finaliser et soutenir la mise en œuvre du plan de valorisation et de promotion des pratiques endogènes de protection de l’enfant dans les zones d’intervention ;
4. Réaliser la validation du rapport de l’étude et assurer son ajustement aux amendements issus des rencontres y afférentes ainsi que de tout autre commentaire spécifique du commanditaire ;
5. Veiller au respect du chronogramme de l’enquête, et à la qualité de la réalisation des différentes étapes de l’étude dans le cadre du protocole de recherche validé ;
6. Participer et faciliter tous les ateliers et réunions organisées dans le cadre de la réalisation de l’étude, ainsi que la rédaction des rapports d’ateliers, rapports d’activité et autres notes d’informations relatives à l’étude.
La réalisation de la présente étude implique l’adoption d’une approche participative à tous les niveaux. Ainsi donc, la démarche globale comporte entre autres :
•  Des séances de travail avec les partenaires et les autres parties impliquées
• Une recherche et analyse bibliographique exhaustive sur le sujet
• Une enquête terrain avec des techniques garantissant la participation de l’enfant
• Une analyse des outils et supports ainsi que des drafts de rapports de l’étude
• Une préparation et facilitation techniques des rencontres / ateliers
• L’élaboration, la validation et l’ajustement du rapport aux commentaires issus des différentes instances de validation
• L’élaboration du plan de valorisation et de promotion des pratiques endogènes de protection.
Collecte et analyse des données
Cette étude applique une approche ‘méthodes mixtes’, à savoir une combinaison des méthodes quantitatives, des méthodes qualitatives et une revue des documents existants. Un accent particulier sera accordé au genre et à l’équité aux différentes étapes de la conception, de la réalisation et de la présentation des résultats de l’étude. L’étude utilisera les méthodes suivantes :
1. Méthodes quantitatives : la méthode quantitative servira à mesurer l’ampleur du phénomène étudié et à appréhender ses principaux déterminants. A cet effet, les données quantitatives seront collectées à partir d’outils de collecte de données auprès des différents groupes concernés. Ces outils, à adapter au contexte, seront administrés à travers un échantillon représentatif qui prendra en compte le niveau national, urbain et rural. Il en est de même pour les personnes enquêtées qui devront être issues des différentes couches socio démographiques.
2. Méthodes qualitatives incluant : (i) des entretiens avec les responsables des services techniques du Gouvernement (Justice, Action sociale, éducation, santé, sécurité, etc.), les ONG, associations et responsables communautaires et politiques (ii) des entretiens avec des informateurs-clés, tels que les points focaux, les leaders coutumiers, les enseignants et (iii) des focus groups avec des groupes d’enfants de plusieurs catégories (scolarisés, non scolarisés, enfants travailleurs, filles et garçons, etc.) en vue d’approfondir l’analyse des données collectées à travers les questionnaires. Il est souhaité de compléter ces informations par d’autres méthodes de collecte des données, telles que l’observation ou les récits de vie.
1. Revue des principaux documents produits sur la protection de l’enfant au Burkina Faso, à Save the Children et issus du réseau mondial de partenariat sur la protection et dans les autres pays de la sous-région, les annuaires et documents  statistiques internationaux et nationaux, les revues sectorielles de la protection des enfants, les rapports annuels des principaux acteurs, les rapports des ONG, etc.
Les données de ces sources primaires et secondaires d’informations devraient être triangulées systématiquement pour assurer l’objectivité, la cohérence et la qualité/profondeur de l’analyse. En lien avec le focus sur l’équité, il est important d’encourager la participation des groupes sociaux / enfants les plus vulnérables, afin que leurs voix et visions soient réellement prises en compte dans la programmation des futures interventions. Les précautions d’usage seront prises pour garantir le respect des principes éthiques devant guider les entretiens avec les enfants et garantir la participation par l’usage d’outils adaptés.
L’atelier de restitution des résultats de l’étude sera une opportunité d’enclencher une dynamique participative de formulation des recommandations principales de l’étude au regard des principales conclusions ainsi que pour l’élaboration d’un plan d’action pour leur mise en œuvre. Il est également important dans le processus de conduite de l’étude, particulièrement le volet qualitatif, de prévoir la restitution des principaux résultats aux communautés ciblées y compris les enfants.
1. 1.    processus de CONDUITE DE l’etude
L’étude sur les pratiques endogènes de protection de l’enfant prendra deux mois environ (40 jours ouvrables). L’étude se fera en quatre étapes
Etape 1 : Conceptualisation de l’étude (7 jours)
Etape 2 : Collecte et traitement des données / phase terrain (15 jours ouvrables)
Etape 3 : Analyse des données et rapportage (15 jours ouvrables)
Etape 4 : Dissémination du rapport et suivi des recommandations (8 jours)
1. 1.    GESTION de l’eTUDE
L’étude sera gérée par les TA MEAL et Protection de l’Enfant de Save the Children en étroite collaboration avec la Conseillère Technique en Protection de l’Enfant de Save the Children Finlande, le PM du projet PIEREF et le Directeur des Opérations. Le responsable MEAL du projet PIEREF accompagnera le processus de réalisation de l’étude.
Les gestionnaire de l’étude en coordination avec le Comité technique seront responsables pour :
• Garantir l’indépendance et l’impartialité de l’étude ;
• Orienter et suivre le processus de planification et de mise en œuvre de l’étude à travers des réunions régulières ;
• Veiller au respect des modalités d’exécution et le calendrier du plan de travail et décider sur des ajustements éventuels en cas de besoin ;
• Faire un suivi de la conduite de l’étude sur le terrain ;
• Assurer que l’étude soit conduite en conformité avec les normes et standards de qualité de de SCI en concertation avec le Comité technique ;
• Analyser et assurer la qualité des rapports provisoire et final d’étude ;
• Faciliter les liens avec d’autres spécialistes notamment les Conseillers régionaux en protection de l’enfant de SCI et la Conseillère technique en protection de l’enfant de Save the Children Finlande ;
• Faciliter la communication et le partage d’informations entre toutes les parties prenantes de l’étude.
Un Comité technique sera mis en place pour orienter le processus de l’étude. Ce comité sera présidé par le Directeur Général des Etudes et des statistiques sectorielles du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la famille et comprendra des représentants des principales parties prenantes du projet, à savoir :
• La Direction générale de l’encadrement et de la protection de l’enfant et de l’adolescent (DGEPEA/MFSNF)
• La Direction Générale de la Promotion de la Famille et du Genre (DGPFG/MFSNF)
• Le Secrétariat Permanent du Conseil National de l’Enfance (SP/CNE)
• La Direction générale de l’éducation de base (DGEB/MENA)
• Ministère de la sécurité (MSI)
• Le Ministère de la Sante
• L’UNICEF
• ECPAT- France
• Le groupe d’apprentissage des programmes (GAP)
• La Fondation Terre des hommes Lausanne
• GIZ
• Save the Children
Le mandat du Comité de technique est de :
• Valider les TdR ainsi que tous les rapports soumis par les consultants en coordination avec le gestionnaire de l’étude
• Fournir les documents nécessaires pour une bonne conduite de l’étude
• Faciliter les contacts et la prise des rendez-vous avec les parties prenantes
• Guider l’élaboration d’une réponse du management de l’intervention et un plan d’action pour donner suite aux recommandations de l’étude
• Promouvoir et suivre la dissémination et la communication des résultats de l’étude à des audiences variées
L’équipe en charge de l’étude devra être responsable de son propre matériel informatique et bureautique et de son lieu de travail. SCI ne mettra pas de matériel informatique ni de lieu de travail à la disposition de l’équipe.
Considérations éthiques. Lors du processus de la collecte et d’analyse des données, les enquêteurs sont tenus à prendre des mesures effectives pour protéger l’intégrité, la dignité, la diversité, la confidentialité et le respect des droits des participants à l’étude (notamment des groupes vulnérables dont les enfants) en conformité avec le code juridique national ou international. Ceci implique entre autres qu’aucun nom ne sera associé aux données collectées, que les participant(e)s peuvent refuser de participer à l’étude.
Lignes de supervision: La supervision générale, administrative et technique de l’étude sera assurée par Save the Children Internationale Burkina Faso, la DGESS avec l’assistance de Save the Children Finlande.
COMMENT POSTULER:
Merci de postuler directement à l’adresse suivante: burkina.recruitment@savethechildren.org
Le dossier de soumission composé d’une lettre de motivation, un curriculum vitae, une copie des diplômes et de l’offre technique et financière ainsi que le plan de travail doit être envoyé uniquement par Email dressée à Madame la Directrice Pays et comprenant une liste de 3 personnes de référence et leurs contacts (adresses e-mail, téléphone, Skype etc) en indiquant en Objet le code associé au poste :
 Code associé au poste : CONSULPIEREF
Les cabinets ou équipes de consultants intéressés doivent soumettre à SCI un dossier de candidature comprenant les pièces suivantes :
1. 1.      Une lettre de motivation
2. 2.      UNE PROPOSITION TECHNIQUE :
(i)            Note explicative sur la compréhension des TDR et les raisons de la candidature ;
(ii)          La note proposera les grandes lignes de la méthodologie d’organisation des différentes étapes du travail et un calendrier de mise en œuvre.
1. 3.      UNE PROPOSITION FINANCIÈRE : La proposition financière doit indiquer le montant total/somme forfaitaire globale. Afin d’aider le commanditaire dans la comparaison des offres, chaque proposition financière comprendra une ventilation détaillée du montant forfaitaire, incluant :
(iii)         Les honoraires du consultant et de son équipe (indemnités journalières 45 jours ouvrables prévus) ;
(iv)         La périodicité et les modalités de paiement souhaitées (paiements par échéances en cours de contrat, ou paiement final).
(v)          Les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c’est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TDRs. Il est à noter que les procédures de SCI seront aussi prises en compte dans l’établissement des modalités de paiement et dans la détermination des montants associés.
La réalisation de l’étude fera l’objet d’un contrat qui précisera les détails sur la consultation.
Sauvegarde de l’Enfant: Les enfants travaillant au contact de Save the Children doivent être protégés de toute sorte d’abus. Toute offre sera conditionnelle à une vérification de références satisfaisante sur la protection des enfants pour tout candidat sélectionné à l’issu du processus de recrutement.

A propos de l'auteur

Administrateur Général

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.